Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1, 7e journée : Le Dijon Football Côte-d'Or était à deux doigts de renverser l'OM

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les footballeurs Dijonnais ont montré de belles valeurs face à l'une des meilleurs équipes du championnat de Ligue 1, l'Olympique de Marseille. Mais malgré leur nette domination en deuxième période, ils n'ont jamais réussi à battre le gardien adverse, Steve Mandanda. Résultat 0 à 0.

La plus grosse occasion du match pour le DFCO : cette tête d'Ecuele Manga finira sur le poteau de Mandanda!
La plus grosse occasion du match pour le DFCO : cette tête d'Ecuele Manga finira sur le poteau de Mandanda! © Maxppp - Nicolas Goisque

Dijon - France

La bonne nouvelle du jour c'est que Dijon n'a pas perdu et a fait plus que jeu égal avec l'Olympique de Marseille malgré ce score de 0 à 0 pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 au Parc des Sports Gaston-Gérard. Mais la mauvaise c'est que les "Rouges" ne réussissent toujours pas à ramener leur première victoire de la saison. Par ailleurs ils manquent encore de réalisme devant le but. Et ce mardi soir, avec deux points au compteur, ils sont toujours bons derniers de la Ligue 1. Les Marseillais, eux, gagnent deux places au classement, passant de la 5e à la 3e avant les matchs de ce mercredi. 

Le film du match

Courant après leur premier succès en Ligue 1 après un épouvantable début de saison (1 petit point de pris en six rencontres), les "Rouges", derniers du classement, ne désarment pas pour autant dans ce championnat. 

Joli début de match pour le DFCO

En témoigne ce joli début de rencontre face à l'OM où les Dijonnais inquiètent les Marseillais à deux reprises. La première c'est sur un corner frappé par Chouiar qui trouve la tête de Tavares. La deuxième occasion, quelques minutes plus tard voit les Dijonnais prendre de vitesse la défense Olympienne et parvenir à centrer pour une autre tête, celle de Mama Baldé.

Un arc-en-ciel et beaucoup d'espoirs pour Dijon 

Malheureusement, chaque fois Mandanda, bien placé, récupère le ballon sans soucis. Sous des averses parfois assez fortes, un bel arc-en-ciel apparaît quelques minutes au dessus d'un Parc des Sports Gaston-Gérard qui affiche complet avec plus de 15 000 spectateurs présents au stade, sur la pelouse les joueurs de Stéphane Jobard font jeu égal avec les Marseillais et les supporteurs Dijonnais se prennent à rêver au premier exploit de la saison pour le DFCO.

A l'image du jeune Bryan Soumaré à la lutte avec Jordan Amavi, les Dijonnais ont posé de gros soucis à l'OM surtout en deuxième période - Maxppp
A l'image du jeune Bryan Soumaré à la lutte avec Jordan Amavi, les Dijonnais ont posé de gros soucis à l'OM surtout en deuxième période © Maxppp - Nicolas Goisque

Des Dijonnais combatifs, des Marseillais maladroits

D'autant que les joueurs Marseillais sont plutôt maladroits, à l'image de l'attaquant Valère Germain qui ne parvient pas à récupérer un bon ballon dans la surface de réparation. On joue la 38e minute, les Dijonnais particulièrement entreprenants et combatifs, repartent à l'assaut des buts marseillais ! Suite à un corner frappé côté gauche, le ballon revient dans les pieds d'Amalfitano qui tente sa chance de loin, la balle passe au dessus du but marseillais.

Au nombre de corners le DFCO mène 4 à 2 

Le public pousse son équipe, on n'entend presque plus les 600 supporteurs adverses qui s'égosillent à grands coups de "allez l'OM, allez l'OM" depuis la première minute dans le parcage visiteurs. La mi-temps est sifflée sur le score de 0 à 0. Dans les tribunes on se dit que Dijon aurait mérité mieux sur ce premier acte. Le DFCO s'est procuré pas moins de 4 corners pour 2 à l'OM. Mais pour gagner il va falloir marquer des buts. 

Un grand Mandanda dans les buts de l'Olympique de Marseille a permis de conserver le point du match nul - Maxppp
Un grand Mandanda dans les buts de l'Olympique de Marseille a permis de conserver le point du match nul © Maxppp - Nicolas Goisque

Le festival Chouiar et la tête d'Ecuele Manga 

Le coup d'envoi de la deuxième mi-temps est donné. Et les Dijonnais n'ont pas perdu leur influx et leur mainmise sur le match. D'entrée Chouiar décalé côté gauche enroule un amour de frappe pied droit. Le ballon vicieusement enroulé passe à quelques centimètres de la lucarne opposée, Mandanda était battu ! Deux minutes plus tard c'est le jeune Brian Soumaré qui envoie une frappe sur le gardien à 20m du but. Mais la plus grosse alerte pour l'OM en ce début de deuxième période c'est à la la 50e minute, sur un coup franc frappé côté droit le défenseur dijonnais Bruno Ecuele Manga, en embuscade, surgit dans la surface de réparation, reprend de la tête, cette fois la balle touche le poteau ! Mandanda était encore une fois battu sur ce coup là. Décidément ça chauffe pour les Marseillais, jusqu'ici toujours vainqueurs à Dijon, en quatre confrontations face au DFCO. 

Le DFCO, droit au but ! 

Et ce n'est pas terminé ! A la 70e, Soumaré arrive lancé dans la surface Olympienne, il crochète le dernier défenseur et parvient à aligner une frappe lourde et cadrée mais Mandanda est encore sur la trajectoire ! Sur le contre qui suit le Marseillais Radonjic sprinte côté gauche, heureusement le gardien Dijonnais, Alfred Gomis va à sa rencontre et repousse la tentative. 

Stéphane Jobard, l'entraîneur du DFCO (photo illustration) - Maxppp
Stéphane Jobard, l'entraîneur du DFCO (photo illustration) © Maxppp - Nicolas Goisque

DIjon repart à l'assaut mais se casse les dents sur Mandanda

Les footballeurs Dijonnais poussent, poussent en cette fin de partie! Ils se procurent un coup franc à la 75e, la frappe de Chouiar traverse le mur mais encore une fois ce diable de Steve Mandanda sauve les meubles. 

Que de regrets pour les "Rouges"! 

L'OM plie mais ne rompt toujours pas. A quelques minutes de la fin du temps réglementaire l'argentin Benedetto se lance plein axe, sa frappe ne trouve pas le cadre. Mais en cette fin de deuxième période ce sont les Dijonnais qui se montrent encore une fois les  plus dangereux, se procurant les plus chaudes occasions. A l'image de Mavidi, à deux doigts d'ouvrir le score dans les arrêts de jeu. Il est repris par un défenseur Marseillais qui dégage in-extremis en corner. La fin de match est compliquée pour Marseille, les joueurs sont au bout de leurs forces quand l'arbitre siffle la fin des hostilités. La partie se termine sur un 0 à 0 un peu frustrant même si les Dijonnais prennent un bon point face à une équipe du Top 5. Prochain match pour le DFCO samedi 28 septembre 2019 à Reims.

Les réactions des deux coachs 

Stéphane Jobard, entraîneur de Dijon : "Nous avons eu deux périodes contrastées. Avant la mi-temps, nous étions timorés. C'était le gros temps faible de notre match mais en seconde période nous avons fait reculer Marseille que nous avons sevré de ballons. Il manque encore ce brin de lucidité et de réussite. Le constat reste le même: oui, c'est bien, oui c'est mieux, mais nous ne prenons qu'un point. Le discours est un peu répétitif avec les joueurs qui adhèrent encore. Il y a de l'allant et de l'investissement mais il faut que ça paye à un moment donné. Les joueurs sont généreux dans les efforts mais il faut que je sois encore plus exigeant avec eux. Dans la situation dans laquelle nous sommes, ce n'est pas facile de jouer contre l'OM. J'ai trouvé les joueurs plein d'à propos et je les invite à continuer ainsi".
 

André Villas-Boas, entraîneur de Marseille : "Nous avons raté de bonnes occasions en première période mais nous n'avons pas bien joué. Nous n'avons pas eu trop de contrôle. Dijon nous a mis en difficulté après la mi-temps, c'est vrai. Nous avons encore manqué de bonnes chances en seconde période avec (Nemanja) Radonjic et (Dario) Benedetto mais Dijon a eu de bonnes opportunités pour être devant à la marque. Compte tenu des circonstances que nous avons connues avant la rencontre, on peut penser que ce point est un bon point mais je ne pense pas. Nous ne le saurons que bien plus tard, en fin de saison et déjà mercredi soir. Pour l'instant, au vu du classement de Dijon qui n'a qu'un point (deux points après le nul face à l'OM, ndlr) et des équipes qui ont gagné ici, normalement nous aurions dû gagner mais c'était un match très difficile pour nous".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu