Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : A Marseille, le Stade Brestois n'a pas fait le poids

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Le score final (2-1) reflète bien peu la domination subie par le Stade Brestois à Marseille, en ouverture de la 15e journée de Ligue 1 de football. Brest en est désormais à quatre matchs sans victoire en championnat.

Gautier Larsonneur, seul Brestois au niveau à Marseille
Gautier Larsonneur, seul Brestois au niveau à Marseille © Radio France - Thomas Lavaud

Brest, France

57. Ce sont donc 57 secondes qui se sont écoulées entre l'égalisation miraculeuse de Cardona (88e) et le but de la victoire marseillaise marqué par Radonjic (90e). Par inattention, parce qu'il ne s'est pas mis en condition de reprendre le jeu, le Stade Brestois a laissé filer un point inespéré dans les toutes dernières secondes. 

Le match

Une occasion en début de match, une en fin de match, mais entre le double poteau de Cardona (14e) et l'égalisation de ce même Cardona sur une passe décisive de Charbonnier, RAS.

Brest n'a fait que subir le jeu marseillais, et a concédé 34 tirs ! En plus des huit arrêts de Gautier Larsonneur (lire ci-dessous), le Stade a aussi été sauvé trois fois par ses poteaux. La hiérarchie est souvent mise à mal en Ligue 1, mais il y avait clairement une classe d'écart entre Brest et le dauphin marseillais.

Mais Marseille a été très maladroit, et il n'a pas su tuer le match après l'ouverture du score de Sarr (56e), malgré de très nettes occasions. Brest est donc resté dans la rencontre malgré une défense poreuse et un important déchet technique (Autret, Belkebla) empêchant toute relance propre de derrière.

Il n'y a eu qu'un seul mouvement digne de ce nom en seconde période : l'égalisation de Cardona (88e). Mais Brest n'a pas su tenir ce qui aurait été un vrai braquage à la Marseillaise.

Le Brestois du match

Comme plusieurs de ses coéquipiers, Gautier Larsonneur découvrait le Vélodrome. Il n'a pas été impressionné, sortant huit arrêts. Il a longtemps retardé l'échéance en mettant deux fois Benedetto en échec, en sortant dans ses pieds (13e) ou grâce à un arrêt reflèxe (38e). Il a aussi dévié sur sa barre un coup-franc de Payet (50e).

Romain Perraud : "Quand on subit 34 tirs, on ne peut pas prétendre gagner

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu