Football

Ligue 1 : Amiens battu par Paris mais pas abattu

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie samedi 5 août 2017 à 23:12

Cavani a trompé Gurtner une fois
Cavani a trompé Gurtner une fois © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Pour le premier match de son histoire en Ligue 1 de football, l'Amiens SC s'est incliné (2-0) au Parc des Princes face au PSG qui n'a pas pas joué à 100% mais a géré son avance au score face au promu picard.

Un parc des princes quasiment plein, une grosse ambiance pour la présentation de la recrue star Neymar, l'Amiens Sporting Club a eu droit à un baptême du feu de gala face au Paris Saint Germain pour la première journée de la saison de ligue 1 2017-2018. Un premier match qui s'est terminé sur une défaite 2 buts à 0.

Les picards, très regroupés derrière dans un système de 5-4-1 ont longtemps résisté. Ils ont pensé repartir à la mi-temps sur le score de 0 à 0 mais c'était oublier la présence sur la pelouse du meilleur buteur du championnat de la dernière saison (35 réalisations), Edinson Cavani. L'uruguayen, en deux temps a trompé son défenseur puis Régis Gurtner, le gardien de l'ASC. 1-0 à la pause et déjà quelques signes de souffrance et de fatigue physique côté amiénois.

Le coach nous a dit que nous avions fait un bon match

Ayant largement la possession puis quelques occasions qui auraient pu finir au fond des filets sans plusieurs arrêts de Gurtner, les parisiens on géré leur avance au score. c'est l'argentin Javier Pastore qui a inscrit le second but parisien, sur une passe de Cavani.

La réaction du gardien de l'ASC Régis Gurtner

Du côté parisien, le milieu de terrain Adrien Rabiot, titulaire sur la pelouse du Parc a salué une équipe amiénoise "valeureuse". "Ils ont de bons joueurs mais on ne va pas se le cacher, il y avait une différence de niveau", a analysé le jeune international. Les amiénois comptent eux s'appuyer sur cette expérience à Paris pour préparer le prochain match. ce sera le 12 août au stade de la Licorne face au SCO d'Angers. D'ici là un attaquant aura peut être signé en Picardie. Un besoin urgent.

Adrien Rabiot juge la performance des amiénois