Football

Ligue 1 : Amiens qui défie Paris c'est David contre Goliath

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie vendredi 4 août 2017 à 6:00

Le milieu de terrain Thomas Monconduit devrait porter le brassard de capitaine de l'ASC samedi au parc des princes
Le milieu de terrain Thomas Monconduit devrait porter le brassard de capitaine de l'ASC samedi au parc des princes © Getty - Dave Winter

Le saut dans le grand bain de la ligue 1 approche pour l'Amiens Sporting Club. Les picards débuteront samedi leur première saison dans l'élite du football français au Parc des Princes. Cette première journée de championnat contre le Paris St Germain est une totale opposition de styles.

Comparaison n'est pas raison mais l'écart entre le Paris Saint Germain est l'Amiens Sporting Club est tellement énorme qu'il donne le vertige. C'est Christophe Pélissier, l'entraîneur du promu qui le dit "nous jouons dans le même championnat mais pas dans la même cour". Et rien ni personne ne peut le contredire. Surtout pas les chiffres.

Christophe Pélissier, entraîneur de l'Amiens SC

Paris et l'argent de son propriétaire, l’Émir du Qatar pèsent pour 500 millions d'euros (saison 2016-2017) soit vingt trois fois plus que l'Amiens SC qui a pourtant largement multiplié son budget pour assurer le passage de Ligue 2 à Ligue 1 et faire valider ses comptes par la DNCG, le gendarme financier du football français. Le PSG possède de loin la plus grosse enveloppe de la Ligue 1. De quoi attirer les grandes stars et leur offrir des salaires mirobolants.

Thiago Silva et son million d'euros chaque mois

Comme l'ont révélé l’Équipe et France Bleu en décembre 2016, les six plus gros de salaires de Ligue 1 la saison passée jouaient tous dans la capitale. Le contrat le plus avantageux est celui du capitaine, Thiago Silva. Le défenseur central brésilien émarge à plus d'un million d'euros par mois, suivi par l'argentin Angel Di Maria (900 000 euros), Edinson Cavani et Thiago Motta (800 000 euros). Cette saison, le salaire annuel de la recrue Daniel Alves est estimé à 14 millions d'euros.

Même si l'Amiens SC a revalorisé les salaires en passant à l'étage supérieur, les montants ne sont évidemment pas les mêmes pour les joueurs picards. Amiens fera partie des trois plus petits budgets de Ligue 1. Pour autant le staff et les joueurs ne baissent pas la tête face à cet adversaire hors normes. "On ira pas au Parc des Princes pour prendre des photos", prévient Christophe Pélissier. "Même pas peur" entend-on également du côté des supporters amiénois.