Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : Amiens sera fixé sur son sort dans une semaine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Picardie
Paris, France

Soupçonné d'avoir enfreint l'interdiction pour un agent d'être actionnaire ou dirigeant, le club d'Amiens sera fixé sur son sort d'ici huit jours. Les dirigeants amiénois ont été entendus vendredi matin devant la commission fédérale des agents sportifs.

Les joueurs de l'Amiens SC ont repris l'entraînement le 28 juin
Les joueurs de l'Amiens SC ont repris l'entraînement le 28 juin © Maxppp - Fred Douchet

Le club d'Amiens saura d'ici une semaine s'il joue ou non en Ligue 1 la saison prochaine. La commission fédérale des agents sportifs s'est accordé un délai de réflexion avant de se prononcer.

Deux clubs de Ligue 2, Lorient et Lens, contestent la montée en L1 d'Amiens. Ils accusent John Williams d'être à la fois agent de joueurs, actionnaire et directeur sportif du club" ce qui est interdit par le code du sport.

Ce vendredi matin, la commission fédérale a entendu pendant deux heures les dirigeants amiénois. Amiens risque au pire de voir sa montée en Ligue 1 invalidée. D'autres sanctions sont possibles comme un avertissement.

« Ce sont des ragots. Toute cette histoire est montée de fond en comble », a dénoncé Bernarrd Joannin, le président de l'Amiens SC, à l'issue de son audition au siège parisien de la Fédération française de football.

Pour sa part, John Williams a porté plainte jeudi auprès du procureur de la République de Paris pour dénonciation calomnieuse, a indiqué son avocat Maître Olivier Martin. « Cette plainte fait suite à la découverte dans le dossier de documents anonymes qui portent atteinte à mon client et contenant des accusations graves et infondées », a-ti-il précisé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess