Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1, après le revers 3 à 0 de Strasbourg à Montpellier : "on s'est pris une bonne claque dans la gueule"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Racing Club de Strasbourg a tenu tête à Montpellier pendant une heure avant de s'effondrer et de concéder trois buts en huit minutes. "On a pris une bonne claque dans la gueule", résume le milieu de terrain strasbourgeois Dimitri Liénard. Le Racing se fait doubler au classement par le MHSC.

Alexander Djiku et le Racing ont craqué en deuxième mi-temps à Montpellier
Alexander Djiku et le Racing ont craqué en deuxième mi-temps à Montpellier © AFP - Pascal Guyot

Avec son franc-parler habituel, le milieu de terrain strasbourgeois Dimitri Liénard a résumé la lourde défaite du Racing ce samedi 3 à 0 à Montpellier, au stade de la Mosson (doublé de Savanier et but de Laborde) : "C'est un match un peu bizarre, on a fait une bonne première mi-temps. Ce penalty nous a fait mal et après c'était les Champs Elysées, j'ai envie de dire, ils prenaient les ballons et ils allaient tout droit. Ça pique, car on se prenait au jeu. C'est un concurrent direct entre guillemets à la course pour l'Europe et on a vu ce qui fait la différence, c'est d'être régulier, discipliné, rigoureux. Voilà, si on s'oublie un peu, on prend une bonne claque dans la gueule".

Pas abattus

Le roc de la défense strasbourgeois Lamine Koné refusait d'être abattu par cette déconvenue : "Ce 3 à 0 ça fait mal. Ce penalty nous met un coup derrière la tête. En deuxième mi-temps, ils ont été plus réalistes que nous. La défaite est logique. On n'est pas abattus, c'est une leçon à retenir pour la suite. Il y a encore pas mal de matchs, où on pourra se rattraper. C'était quand même un concurrent direct, on voulait obtenir des points ici, mais c'est partie remise pour la prochaine fois".

Des regrets en première mi-temps

Le Racing a laissé passer sa chance en première période en manquant plusieurs occasions de but, puis il a multiplié les erreurs à l'heure de jeu. Le défenseur Alexander Djiku a notamment coûté le premier but aux Strasbourgeois en retenant par l'épaule le Montpelliérain Hilton dans la surface de répération. Il a ainsi concédé un penalty transformé par Téji Savanier.

_"Il y a des erreurs de commises, mais elles ne sont pas toutes individuelles malheureusement, parce qu'on n'a pas maîtrisé grand chose en deuxième période_, c'est donc avant tout collectif, analyse l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey. C'est dommage de plomber le match en huit minutes, alors que la première mi-temps était vraiment consistante. On avait eu pas mal de situations, on aurait très bien pu ouvrir le score, on est tombés sur un très bon gardien. Le regret est là, on avait fait une très bonne première mi-temps, mais un match dure, tout le monde le sait, deux périodes. La deuxième mi-temps a été quelconque notamment en termes défensifs." 

Le Racing tentera de se rattraper samedi prochain face au PSG au Stade de la Meinau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu