Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : battus par Angers (0-1), les Girondins de Bordeaux sont à l'arrêt

-
Par , France Bleu Gironde

Quatrième défaite consécutive et un maintien qui, mathématiquement, n'est pas encore assuré. Si la situation n'est pas alarmante, la pente est tout de même glissante pour les Girondins, en difficulté dans le championnat depuis le début d'année.

Benoît Costil, le gardien et capitaine de Bordeaux, a fustigé l'attitude de son équipe, battue 0-1.
Benoît Costil, le gardien et capitaine de Bordeaux, a fustigé l'attitude de son équipe, battue 0-1. © AFP - Nicolas Tucat

Bordeaux, France

Bordeaux ne répond plus. Longtemps enlisés à la 13e place du championnat, les Girondins ont glissé à la 14e, à portée de Toulouse, le plus proche poursuivant, qui passera devant le nez des Marine et Blanc en cas de victoire face à Rennes ce dimanche (15h). Ce samedi soir, dans un triste match où ils n'ont cadré que deux tirs, les Girondins ont subi un quatrième revers d'affilée en Ligue 1.  Depuis fin janvier, Bordeaux donne l'impression de faire du surplace, avec seulement deux victoires en championnat : contre Toulouse et Marseille

Plus faible total de points dans l'élite depuis 1995/1996

9 défaites, 4 nuls, 2 victoires. C'est le bilan affiché en Ligue 1 par les Girondins depuis fin janvier et la double confrontation face à Strasbourg, en championnat (défaite 1-0) et en demi-finale de Coupe de la Ligue (défaite 3-2).  L'arrivée de Paulo Sousa avait semblé, le temps de trois matchs, stopper la spirale négative. Mais depuis la victoire contre l'OM (2-0), Bordeaux est retombé dans ses travers et compte 38 points après 35 journées. C'est le plus faible total du club dans l'élite depuis la saison 1995/1996. Les Girondins avaient alors terminé 16es.

Une victoire, pour ne pas compter sur les autres

A trois journées de la fin du championnat, les Girondins ne sont mathématiquement pas maintenus. Le spectre de la Ligue 2 est encore loin mais pour éviter de compter sur les résultats des autres, Bordeaux serait bien inspiré de décrocher une victoire, ce qui lui assurerait sa place en Ligue 1. Ses prochains adversaires se nomment Lille, dauphin du championnat, Reims, solidement accroché au top 10...et Caen, à la lutte pour le maintien. 

Paulo Sousa peine à imprimer sa patte

Paulo Sousa, l'entraîneur de Bordeaux, l'a reconnu : la première période face à Angers a été "très mauvaise et très lente dans la construction du jeu." Il avait pourtant mis en place son système favori, un 3-4-2-1 dans lequel les Girondins ont paru empruntés, incapables de mettre du rythme et du mouvement. Privée de Jovanovic et Koundé, la défense a encaissé un but sur la seule frappe cadrée des Angevins (40e, 0-1). A la pause, Paulo Sousa a été contraint de changer de système et Bordeaux a relevé la tête, mais pas assez pour arracher le point du nul. "Il nous manque aussi du talent dans la zone de finition pour faire la différence" a reconnu Paulo Sousa, qui a tout de même trouvé du positif dans l'entrée du jeune Yacine Adli. Autre jeune à s'être mis en évidence, Yassine Benrahou, dont c'était la première titularisation en Ligue 1, a signé les deux seuls tirs cadrés bordelais.