Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : avec un immense Benoît Costil, les Girondins de Bordeaux font tomber Lille (1-0)

mercredi 26 septembre 2018 à 21:00 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Grâce à une superbe performance de leur gardien, infranchissable, et à un but de François Kamano, les Girondins de Bordeaux ont battu Lille, ce mercredi, au Matmut Atlantique. Leur troisième victoire de la saison en Ligue 1, la deuxième consécutive.

L'une des nombreuses parades de Benoît Costil, qui s'impose ici devant le Lillois Nicolas Pépé.
L'une des nombreuses parades de Benoît Costil, qui s'impose ici devant le Lillois Nicolas Pépé. © Radio France - Nicolas Tucat

Bordeaux, France

Le match : Bordeaux tient, puis gère

C'est peut être parce que l'on était mercredi soir, mais, pendant 45 minutes, on a eu l'impression d'assister à un vrai match de coupe. Les 14 741 spectateurs, la deuxième plus mauvaise affluence de l'histoire du Matmut Atlantique en championnat, assistaient à une première période avec Lille dans le rôle du club de Ligue 1, dominateur, et Bordeaux dans celui du petit poucet, condamné à défendre. 

Et le match avait débuté avec deux énormes parades dans les 7 premières minutes de Benoît Costil, face aux attaquants lillois Nicolas Pépé puis Jonathan Bamba, la deuxième menant à l'ouverture du score de François Kamano, sur un contre bien mené par Samuel Kalu (voir ci-dessous). Déjà le cinquième but de François Kamano, en sept journées de Ligue 1, ce qui lui permet d'être le deuxième buteur du championnat, derrière le Marseillais Florian Thauvin. 

Mais l'homme de cette première période, c'était sans nul doute Benoît Costil, qui enchaînait les parades (voir ci-dessous).  Et quand il n'était pas là, c'est Jules Koundé qui sauvait son équipe sur un superbe tacle dans la surface, sur Pépé, après un festival de l'attaquant lillois (38e). Les Girondins souffraient, surtout à cause de la vivacité des attaquants lillois Pépé, Ikoné et Bamba. Mais à la pause, malgré 37% de possession et trois tirs, Bordeaux était devant. 

Et le plus dur était passé, parce que, mise à part une tête de Jules Koundé au dessus (61e), sur un corner de Kalu, il ne se passait pas grand chose d'autre dans cette seconde période, où les Lillois faisaient moins de mal à la défense bordelaise. A l'image de Nicolas Pépé, ils étaient condamnés à frapper de loin, et frustrés, à s'énerver contre l'arbitrage, comme leur entraîneur Christophe Galtier. Le coach lillois avait reconduit le même onze que celui qui avait débuté contre Nantes, le samedi précédent. 

De leur côté, les Girondins, passés à deux attaquants après l'entrée en jeu d'Andreas Cornelius, associé pour la première fois à Briand, allaient enfin trouver un peu de maîtrise, autour de Jules Koundé en défense et d'Otavio au milieu, faciles techniquement. Mais, même après l'expulsion du capitaine lillois Soumaoro, pour un second carton jaune en toute fin de match, il fallait encore un exploit de Costil qui repoussait une tête de Loïc Rémy dans le temps additionnel, pour préserver les trois points. 

L'homme du match : Costil, la réconciliation ?

Certes, il y a eu l'aisance technique d'Otavio, le match de patron de Koundé, les déboulés de Kalu et Kamano... Mais comment désigner un autre homme du match que Benoît Costil ? 

L'international français a tout repoussé, de la 2e minute, sur une reprise de Pépé, au temps additionnel, avec une tête de Loïc Rémy à bout portant. Entre temps, il y a eu deux autres parades décisives, sur une tête croisée de Rui Fonte (13e). Et juste avant, la plus importante, devant Bamba, qui allait emmener le but de Kamano (voir ci-dessous). 

Et puis il y a eu l'après-match, où tous ses coéquipiers sont venus le féliciter. Et où son nom a été scandé par le Virage Sud, dix jours après une petite altercation verbale qui l'avait opposé à quelques supporters, après le nul contre Nîmes (3-3). 

"Le plus con dans l'histoire ça avait été moi, parce que j'avais répondu, explique-t-il en zone mixte. Le poste de gardien, ce sont des hauts et des bas. Mais j'espère qu'après une soirée comme ça, ma mère, qui ne voulait plus venir au stade à Bordeaux, va revenir me voir". Si elle voit les images de l'ovation réservée à son fils ce mercredi, cela l'aidera peut-être à se décider. 

Le fait du match : le contre fatal de Kamano

Jonathan Bamba pourra se mordre les doigts. Lui qui avait pu montrer ses qualités de buteur en ce début de saison ne comprend certainement pas comment il a pu manquer, dès la 7e minute, une occasion immanquable, à 3 mètres du but de Benoît Costil, idéalement servi par un centre à ras de terre de Nicolas Pépé. Sauf que le gardien bordelais réalisait une parade énorme, et qui allait s'avérer décisive. 

Parce que, pour lancer le contre, le ballon arrivait dans les pieds de la première flèche bordelaise, Samuel Kalu. Le Nigérian remontait 70 mètres balle au pied, déposant Ballo-Touré et Soumaoro, semblait un peu trop garder le ballon, mais adressait en fait un amour de centre pour François Kamano. Dans les six mètres, dans la même position que Bamba 10 secondes plus tôt, le Guinéen, lui, devançait Celik et Maignan et ne manquait pas la cible. Et voilà comment inverser totalement la tendance...

La fiche du match

Bordeaux 1-0 Lille
A Bordeaux (Matmut Atlantique)
14 741 spectateurs
Arbitre : M.Abed

But : Kamano (7e) pour Bordeaux
Avertissements : Kalu (61e) pour Bordeaux, Soumaoro (55e, 89e), Thiago Mendes (84e) pour Lille
Exclusion : Soumaoro (89e) pour Lille

Bordeaux : Costil (cap) - Palencia, Pablo, Koundé, Poundjé - Otavio, Tchouaméni (Cornelius, 70e), Sankharé (Lerager 70e), - Kalu, Kamano (Karamoh, 82e), Briand

Lille : Maignan - Celik, Soumaoro (cap), José Fonte, Ballo-Touré - Pépé, Xeka (Thiago Maia, 81e), Thiago Mendes, Ikone - Rui Fonte (Rémy, 73e), Bamba (L.Araujo, 56e)

Les résultats de la 7e journée

Le classement