Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux ont mangé les Canaris (3-0)

dimanche 7 octobre 2018 à 16:56 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Excellents en première période, les Girondins ont écrasé un faible Nantes, ce dimanche au Matmut Atlantique. François Kamano, encore énorme, a inscrit un doublé, accompagné d'un but de Yann Karamoh. Voilà les Bordelais septièmes de Ligue 1.

Félicité par Jovanovic, Sankharé et Kamano, Yann Karamoh (à gauche) vient d'ouvrir le score.
Félicité par Jovanovic, Sankharé et Kamano, Yann Karamoh (à gauche) vient d'ouvrir le score. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

Le film du match 

Forcément, tout est plus facile. Face à une équipe en crise de confiance, 19e de Ligue 1, qui venait de changer d'entraîneur, Eric Bédouet avait parlé de la nécessité d'emballer le match, et, du coup de plonger encore plus les Canaris dans le doute. Bordeaux l'a parfaitement fait, en marquant aux 5e et 6e minutes sur une inspiration géniale de Karamoh, puis sur une grossière erreur de la défense, exploitée par Kamano. 

Ensuite, entre une équipe euphorique et l'autre au fond du seau, la différence était trop grande. Les Nantais laissaient des espaces, qui allaient être fatals, face à des attaquants bordelais qui allaient trop vite, à l'image de Kamano, qui provoquait, et inscrivait le penalty du 3-0 (42e). 

Etouffés, souffrant techniquement et tactiquement, les Nantais rentraient aux vestiaires sans s'être crée une occasion, sauf une tête de Sala juste à côté (9e). Ils auront au moins la satisfaction d'avoir fait le match, dans une seconde période plus équilibrée, au niveau du nombre d'opportunités. Costil devait s'employer sur une frappe des 20 mètres de Boschillia (56e), une tête de Diego Carlos passait juste au dessus (78e). Les Bordelais, eux, auront eu le mérite de rester concentrés, de gérer, maîtriser, et d'inquiéter un peu Tatarusanu, sur des frappes de loin de Kamano (52e), Briand (76e), ou Kalu (81e). 

Mais les chiffres parlent. Et voilà Bordeaux, ce dimanche soir, qui a enchaîné trois victoires sur ses quatre derniers matchs de Ligue 1, et n'a pas pris de but sur les trois dernières rencontres. Et les Bordelais, septièmes, sont déjà dans la course à l'Europe. 

Le fait du match : Nantes mangé d'entrée

C'est donc sur le début de match que Bordeaux a fait la différence. Et on sentait, d'entrée, des intentions, avec une défense haute, des longues courses pour aller presser les Nantais. 

Et donc, dès la cinquième minute, une ouverture du score splendide de Yann Karamoh. Décalé sur son côté gauche par Lukas Lerager, le joueur prêté par l'Inter se mettait sur son pied droit, bien aidé par une défense passive de Moutoussamy, et envoyait une frappe imparable dans la lucarne de Tatarusanu.  

Et comme si ça ne suffisait pas, à peine le coup d'envoi donné par les Nantais, Kamano continuait le pressing, chipait le ballon dans pieds de Miazga, après une relance de Tatarusanu, et ajustait le gardien roumain aux six mètres. Ensuite, évidemment, ce n'était plus le même match. 

Le joueur : Kamano a (re)pris ses responsabilités

Il y a eu une petite discussion, à la 42e minute, pour savoir qui allait tirer le penalty accordé aux Girondins de Bordeaux. Autour du ballon, Yann Karamoh, Younousse Sankharé... Mais c'est François Kamano qui a pris le ballon, trois jours après avoir manqué un penalty, sur le même but du Matmut Atlantique, contre le FC Copenhague (1-2). Sauf que cette fois-ci le Guinéen n'a pas tremblé, a frappé du même côté, mais à ras de terre, pour prendre Tatarusanu à contre-pied. 

François Kamano est devenu le co-meilleur buteur de Ligue 1. - Maxppp
François Kamano est devenu le co-meilleur buteur de Ligue 1. © Maxppp - Maxppp

Mais le match du Guinéen était bien loin de se résumer à ce duel aux 11 mètres avec le gardien nantais. Après tout, ce penalty, il l'avait obtenu lui-même, en déposant Moutoussamy le long de la touche, puis Miazga dans la surface, forcé de faire faute. Et puis, il y avait eu son but, dès la 6e minute, en volant le ballon dans les pieds du même malheureux Miazga, puis en fixant Tatarusanu, pour lui mettre le ballon sous la barre. Avec ses 6 et 7e buts en Ligue 1, le voilà meilleur buteur du championnat, avec le Parisien Neymar et le Lillois Bamba.  

Le chiffre : 3 600 

En plus d'être magnifique, le but de Yann Karamoh, dès la 5e minute, a permis aux Girondins d'atteindre la barre des 3 600 buts en première division (D1 puis Ligue 1). Une barre atteinte en 66 saisons de présence, soit une moyenne de 54 buts par an. 

En France, Bordeaux est le troisième club à atteindre cette barre, après l’Olympique de Marseille (3944 buts) et l’AS Saint-Étienne (3699). 

Les réactions

La fiche du match 

Bordeaux-Nantes
A Bordeaux, Matmut Atlantique
17 014 spectateurs
Arbitre : M.Letexier

Buts : Karamoh (5e), Kamano (6e, 42e, s.p) pour Bordeaux,
Avertissement : Kalu (82e) pour Bordeaux

Bordeaux : Costil (cap) - Palencia, Koundé, Jovanovic, Sabaly - Otavio, Lerager, Sankharé - Karamoh (Kalu, 67e), Kamano (Youssouf, 89e) Cornelius (Briand, 73e)

Nantes : Tatarusanu - Fabio, Miazga, Diego Carlos, L.Lima - Khrin, Moutoussamy, Rongier (cap) - G.Boschillia (Touré, 70e), Waris (Limbombe, 30e), Sala (Coulibaly, 67e)

Les résultats de la 9e journée