Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Les Girondins de Bordeaux pas récompensés face au PSG (0-1)

dimanche 22 avril 2018 à 22:55 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Les Bordelais ont été battus sur le fil, ce dimanche devant un Matmut Atlantique plein comme un œuf (41 290 spectateurs), sur un but de Lo Celso. Mais les Marine et Blanc ont fait le match, face au Paris Saint-Germain.

Maxime Poundjé a souvent pris le dessus sur Daniel Alves, mais son équipe a fini par s'incliner.
Maxime Poundjé a souvent pris le dessus sur Daniel Alves, mais son équipe a fini par s'incliner. © AFP - Nicolas Tucat

Bordeaux, France

22h35, au Matmut Atlantique, et Giovani Lo Celso vient plomber l'ambiance. En reprenant parfaitement, aux 20 mètres, un corner parisien repoussé par Jules Koundé, le petit milieu argentin du PSG marquait le seul but du match. Et refroidissait des Girondins qui avaient longtemps cru tenir le match nul face aux champions de France. 

Dans un Mamtut Atlantique qui a battu son record d'affluence pour un match des Girondins, c'était vraiment une soirée de gala, digne des plus grands soirs de Coupe d'Europe. 

Les Girondins se procuraient les deux premiers corners de la partie, dans les cinq premières minutes, pas très bien frappés par Malcom. Puis la première frappe, une volée du droit de Younousse Sankharé qui passait loin du cadre (7e). Bien entrés dans le match, agressifs dans le bon sens du terme, ils pressaient les Parisiens jusque dans leur surface de réparation. Mais, au talent, Paris se procurait la première occasion, avec une frappe des 20 mètres de Giovani Lo Celso, parfaitement repoussée par Benoît Costil (13e). 

Les Girondins réagissaient cinq minutes plus tard, toujours en récupérant le ballon très haut. Et la frappe de Martin Braithwaite, légèrement contrée au départ, passait juste à côté du but d'Alphonse Aréola. Puis Kamano, complètement seul à la réception d'un centre de Sabaly, envoyait sa tête à côté du but (19e).

Paris allait petit à petit rependre le contrôle du match et se procurer des occasions. Comme cette tête de Javier Pastore juste au dessus (27e) ou encore une frappe de Christopher Nkunku, déviée par Jaroslav Plasil juste à côté (29e). Mais sans concrétiser, à l'image de Kylian Mbappé, seul aux six mètres après une louche de Lo Celso, qui envoyait le ballon très haut dans le virage sud (43e). Tout comme Pastore, quelques secondes plus tard, sur une frappe aux 20 mètres. 

Mais le geste de la première mi-temps allait être pour Malcom qui éliminait magnifiquement Yuri Berchiche au poteau de corner, avant d'envoyer un très bon centre au second poteau, où François Kamano était devancé de justesse par Daniel Alves (45e)

But refusé à Cavani 

Les Girondins allaient rapidement se faire une petite frayeur lorsqu'Edinson Cavani, invisible jusque là , voyait son but refusé pour un hors-jeu très limite (48e). 

Un but qu'une grande partie du virage nord, où les maillots du PSG étaient présents en nombre, avait bruyamment célébré. Martin Braithwaite, bien lancé en profondeur croisait ensuite un peu trop sa frappe du gauche (50e). Cavani, non plus n'arrivait pas à attraper le cadre des 20 mètres, sa frappe passait juste à côté du poteau gauche de Costil (57e). 

Malcom, ensuite, allait manquer une nouvelle occasion intéressante en écrasant sa frappe, qui passait au dessus, alors que le Brésilien était seul à l'entrée de la surface (63e). Il décalait ensuite Lukas Lerager aux 18 mètres, mais la frappe lourde du Danois était bien repoussée au sol par Areola. Passés du 4-2-3-1 au 4-3-3 avec l'entrée en jeu de Thiago Motta à la place de Pastore, les joueurs du PSG gagnaient en maîtrise, mais perdaient en tranchant. 

Areola décisif 

Bordeaux continuaient de pousser, et Aréola sortait une parade de très grande classe sur une tête à bout portant de Pablo, reprenant un coup franc bien tiré par Malcom (74e). On se disait alors que Bordeaux allait finir par y arriver, qu'Areola n'allait pas pouvoir sortir toutes les tentatives. Jusqu'à donc, ce but de Lo Celso. 

(Presque) jusqu'au bout, Benoît Costil aura tout repoussé... - Maxppp
(Presque) jusqu'au bout, Benoît Costil aura tout repoussé... © Maxppp - Maxppp

Parce qu'ensuite, gérer un avantage, le PSG sait faire. Même face à des Bordelais passés à deux attaquants, avec l'entrée de Gaëtan Laborde. Ni Lerager, qui croisait trop sa reprise après un bon travail de De Préville, ni Laborde, dont la tête un peu molle était captée par Areola, ne changeaient le cours de la soirée. 

La fiche du match

Bordeaux 0-1 PSG
A Bordeaux (Matmut Atlantique)
41 290 spectateurs
Arbitre : M.Gautier

But : Lo Celso (76e) pour le PSG
Avertissement : Kimpembe (89e) pour le PSG

Bordeaux : Costil (cap) - Sabaly, Koundé, Pablo, Contento - Plasil (Laborde, 79e) Lerager, Sankharé (Meïté, 70e)- Malcom, Kamano, Braithwaite (De Préville, 71e)

PSG : Aréola- D.Alves, Marquihnos (cap), Kimpembe, Berchiche - Lo Celso, Rabiot -  Nkunku (Draxler, 62e), Pastore (Th.Motta, 67e), Mbappé  (Meunier, 81e) -  Cavani 

Les résultats de la 34e journée

Le classement