Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : "C'est parce que c'est impossible qu'on en rêve" dit Gourvennec avant PSG - Bordeaux

jeudi 28 septembre 2017 à 13:29 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

La prestation parisienne (3-0) face au Bayern Münich n'a pas apporté grand chose de plus à la réflexion des Girondins de Bordeaux qui se déplaceront samedi (17h) au Parc des Princes. Leur entraîneur Jocelyn Gourvennec sait ce qui attend son équipe. Interview.

Le PSG de Neymar et Cavani en démonstration face au Bayern en Ligue des Champions.
Le PSG de Neymar et Cavani en démonstration face au Bayern en Ligue des Champions. © Maxppp - Maxppp

France Bleu : Face à Münich, le PSG vous a-t-il impressionné ?

Jocelyn Gourvennec : Un peu quand même... Ils ont été très efficaces, très tranchants, très bien organisés défensivement aussi. Très solides, très disciplinés, on a vu une très grosse équipe de Ligue des Champions.

On n'a pas attendu ce match pour savoir ce dont ils étaient capables. Et si vous ne pensez qu'à ça, si vous en faites une montagne, vous allez au lit, vous prenez des cachets et vous avez même un peu de fièvre. C'est une très grosse équipe mais samedi ce sera un autre match.

Ça change votre réflexion par rapport au match de samedi ?

Non. On savait très bien que sur un match de ce niveau, ils allaient hausser le leur. Le fait d'avoir marqué très tôt les a boostés. Le score aurait pu être plus lourd. Après, le championnat c'est un peu différent. On n'a pas attendu ce match pour savoir ce dont ils étaient capables. Et si vous ne pensez qu'à ça, si vous en faites une montagne, vous allez au lit, vous prenez des cachets et vous avez même un peu de fièvre. C'est une très grosse équipe mais samedi ce sera un autre match.

Dans quel état d'esprit Bordeaux, toujours invaincu, aborde-t-il son déplacement au Parc ?

Tous les entraîneurs qui jouent Paris disent la même chose. C'est une parenthèse. On l'aborde en ayant quinze points. On a fait ce qu'il fallait pendant sept matches pour être bien positionnés, avoir confiance dans ce qu'on fait. Après, c'est peut-être parce que c'est impossible qu'on en rêve.

Il y a un an presque jour pour jour, un doublé de Cavani avait eu raison des Girondins (2-0) - Maxppp
Il y a un an presque jour pour jour, un doublé de Cavani avait eu raison des Girondins (2-0) © Maxppp - Maxppp

Comment contenir le trio Neymar-MBappé-Cavani ?

Hier, ils ont eu beaucoup d'espaces parce que le Bayern a pris le ballon et ces joueurs là, il faut leur en donner un minimum. On n'est pas le Bayern donc la configuration du match sera différente. Mais on sait qu'on aura des choses à faire. Lyon l'a fait il n'y a pas longtemps, Toulouse aussi, Montpellier a été solide. On ne va pas tout modifier, on ne va pas se renier mais il faudra aussi qu'on leur pose des problèmes.

Il faudra qu'on fasse un grand match et sans doute qu'eux ne soient pas tout à fait à leur niveau. C'est comme ça que Paris lâche des points. Quand ils sont très forts, c'est très difficile de leur résister.

Vous avez envisagé d'aligner une défense à cinq ?

Je me suis toujours posé la question à chaque fois que je les ai joués. Je me la pose encore. Contre Paris, il n'y a pas de recette miracle. Toutes les équipes ont à peu près tout tenté. Ça m'est arriver de les battre avec Guingamp. Il faudra qu'on fasse un grand match et sans doute qu'eux ne soient pas tout à fait à leur niveau. C'est comme ça que Paris lâche des points. Quand ils sont très forts, c'est très difficile de leur résister.

Comme tous les entraîneurs de Ligue 1, Jocelyn Gourvennec rêve de faire un coup au Parc des Princes. - Radio France
Comme tous les entraîneurs de Ligue 1, Jocelyn Gourvennec rêve de faire un coup au Parc des Princes. © Radio France - Arnaud Carré

Bordeaux arrive quand même à Paris avec quelques certitudes...

On a aujourd'hui un équilibre qu'on n'avait pas jusqu'à présent. On est certainement un peu mieux armés. Après, est-ce que ce sera suffisant ? Il faut être déterminé et réussir les entames de match. Hier, le Bayern s'est plombé au bout de deux minutes. Tout est important. Il faudra faire un match plein et ne pas subir. Depuis lundi on en parle, tous les jours, j'ai un message. On a été encore plus exigeant sur les séances. On n'a aucune marge contre une équipe comme ça. Il faudra qu'on soit à 300%. C'est la seule équipe hors-norme du championnat.

Vous considérez ce match comme un révélateur du niveau de vore équipe ?

Je ne pense pas. Que ça se passe bien ou pas, ça ne va pas changer la physionomie de notre saison. On espère faire un coup, on a envie de ça. Mais ce match n'est pas un révélateur.