Sports

Ligue 1 - Caen entame son périlleux mois de septembre à Rennes

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 11 septembre 2016 à 0:23

L'an dernier face à Rennes, Nicolas Seube et Caen ont ramené un point de Bretagne. Ils en ont pris trois en Normandie.
L'an dernier face à Rennes, Nicolas Seube et Caen ont ramené un point de Bretagne. Ils en ont pris trois en Normandie. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Le Stade Malherbe de Caen s'avance confiant à l'abord d'un mois de septembre particulièrement corsé : trois déplacements et la réception du Paris Saint-Germain. Le premier rendez-vous, ce dimanche, est au Roazhon Park de Rennes, où Caen a pris ses aises depuis la remontée en Ligue 1.

Caen a réussi son mois d'août, en gagnant deux fois à domicile (contre Lorient et Bastia) et en perdant sans démériter à Lyon. Pour confirmer les bonnes dispositions, il faudra être très fort en ce mois de septembre où les faiseurs de calendrier de la Ligue n'ont pas gâté les Malherbistes. Rennes, Angers et Bordeaux à l'extérieur et un seul match à domicile... face au Paris Saint-Germain.

Les Normands voguent à vue, et ne veulent pas regarder trop loin et anticiper une terre promise qui n'arriverait finalement pas. Patrice Garande le répète à l'envi : "nous prenons match après match, avec l'envie de tout gagner et de montrer une progression d'une rencontre sur l'autre." Son milieu de terrain Steed Malbranque complète. "Il faut s'enlever de la tête qu'on est à l'extérieur et qu'on va défendre 90 minutes. Il faut aller poser des problèmes à Rennes".

Steed Malbranque : "Aller là-bas avec l'ambition de faire un résultat positif"

Rennes pas encore à 100 % ?

A l'intersaison, Rennes a changé d'entraineur. Exit Rolland Courbis, qui ne sera resté que six mois, c'est désormais un pur Breton qui est à la tête des hermines, Christian Gourcuff. Selon son homologue du jour, le Stade rennais ne peut pas être au maximum. "Les joueurs doivent assimiler les conceptions de jeu de leur nouvel entraineur. Surtout avec l'ancien coach lorientais qui a une philosophie de jeu qu'il a appliquée partout où il est passé. C'est peut-être l'avantage que nous allons avoir : un groupe qui se connait bien, qui a du vécu depuis deux ou trois ans".

Patrice Garande : "Rennes n'est pas à son maximum"

La preuve par les résultats. Le club breton a perdu son premier match de la saison à Nice (1-0), puis a gagné contre Nancy (2-0) avant de ramener un nul de Montpellier (1-1). Christian Gourcuff a cependant quelques certitudes et s'appuie sur une colonne vertébrale composée de l'ancien Caennais Benoît Costil, du défenseur central mozambicain Mexer, de Benjamin André et Gelson Fernandes au milieu et de Giovanni Sio et Yoann Gourcuff aux avant-postes.

Caen armé pour durer

Patrice Garande, lui, n'a pas ces soucis de tâtonnements. Même les absences de Delaplace, Imorou et Dabo ne sont pas de gros casse-têtes. Le club s'est appliqué à doubler les postes durant l'intersaison. Avec 24 joueurs de champs sous contrat, l'entraineur malherbiste à le temps de voir venir. D'autant plus que depuis l'entame du championnat, les soit-disant remplaçants sont tout aussi performants que les habituels titulaires.

Vincent Bessat suppléé parfaitement Emmanuel Imorou, Yann Karamoh étale son talent quand Hervé Bazile est absent. Arrivé juste avant le coup d'envoi de la Ligue 1, Ivan Santini a déjà pris la mesure du championnat, inscrivant deux buts, obtenant un pénalty et combinant bien avec ses partenaires.

Patrice Garande : "beaucoup plus de possibilités que l'an passé avec mon effectif"

Aller chercher le podium de l'autre côté du Couesnon

En cas de victoire en Île-et-Vilaine, le Stade Malherbe de Caen monterait sur le podium de Ligue 1, derrière Monaco et Bordeaux. Une ambition envisageable car les ouailles de Patrice Garande réussissent plutôt bien face aux Rennais. Depuis la remontée dans l'élite du football français, le bilan de Caen face à Rennes et de deux victoires, un nul et une défaite. Les Rouges et Bleus sont particulièrement à l'aise dans l'enceinte bretonne puisqu'il n'y ont perdu que deux fois lors des huit dernières visites.

Stade Rennais FC - Stade Malherbe de Caen, 4ème journée de Ligue 1, au Roazhon Park, à 17h, commenté par Olivier Duc et Pierre Coquelin à partir de 16h30 sur France Bleu Normandie et France Bleu Cotentin.

Partager sur :