Football

Ligue 1 : Caen à la relance et à la revanche contre Marseille

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) samedi 16 janvier 2016 à 23:11

Hervé Bazile détient peut-être la clé de la réussite caennaise.
Hervé Bazile détient peut-être la clé de la réussite caennaise. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Deux semaines après la qualification de l'OM au stade d'Ornano en Coupe de France (0-0, TAB 1-3), le Stade Malherbe de Caen espère bien retrouver le goût de la victoire en Ligue 1. Patrice Garande peut compter sur trois retours pour mettre fin à la série de cinq matchs sans succès en championnat.

Le Stade Malherbe de Caen accueille l'Olympique de Marseille ce dimanche 17 janvier à 17h pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1. Caen, qui n'a plus gagné dans son stade depuis quatre rencontres, tentera de prendre sa revanche quinze jours après son élimination de Coupe de France par cette même équipe phocéenne. Cela dit, les statistiques ne plaident pas en faveur du Stade Malherbe, qui n'a plus battu l'OM depuis 19 ans au stade Michel d'Ornano (1-0, but de Frédéric Née). D'autant plus que Marseille reste sur six matchs sans défaite à l'extérieur. 

"Je ne pense pas qu'il y ait le feu à l'intérieur du vestiaire de l'OM. Je ne m'attends pas à jouer une équipe en crise, ils seront en confiance car ultra-performants à l'extérieur". Patrice Garande, entraineur du SM Caen

Trois retours très importants

L'OM arrive une fois de plus diminué par les blessures (Alessandrini, Ocampos, De Ceglie, Mendy), mais retrouve tout de même Cabella et Nkoudou, son joueur en forme, par rapport à la dernière confrontation en terre normande. Côté caennais, on devra se passer de Damien Da Silva (élongation aux ischio-jambiers) et de Jordan Adéoti (suspension), mais trois joueurs font leur retour. Emmanuel Imorou semble guéri de sa sciatalgie, Hervé Bazile de ses douleurs à l'adducteur et au tendon d'Achille. Quant à Jeff Louis, il revient après avoir purgé ses six matchs de suspension consécutifs à une expulsion avec la réserve.

"J'ai raté ma première partie de saison. Il reste 18 matchs pour saisir ma chance. Je n'ai pas fait tous les efforts nécessaires mais maintenant, c'est à moi de prouver ma valeur pour montrer que je peux avoir ma place dans l'équipe". Jeff Louis, attaquant SM Caen> "Mes coéquipiers, mes entraineurs, sont derrière moi. Je ne suis plus blessé, j'ai une grosse envie, beaucoup à démontrer et la confiance pour pouvoir m'installer dans cette équipe. L'an dernier, j'avais aussi raté ma première partie de saison avant d'être décisif sur la seconde. L'idée, c'est de recommencer". Hervé Bazile, attaquant SM Caen

Rattraper le temps perdu

Auteur de sept buts en Ligue 1 la saison passée (meilleur buteur du club), Hervé Bazile n'a toujours pas fait trembler les filets adverses cette saison._* Jeff Louis**, recruté pour apporter sa technique et son dynamisme en fin de match ***_n'a marqué qu'une fois (contre Montpellier à la 92', 2-1). Trop peu pour des joueurs qui devraient prétendre à la titularisation chaque weekend.

"Bazile, Louis, il ne faut pas qu'ils pensent qu'ils jouent leur place. Je leur demande simplement de donner le meilleur d'eux-mêmes. Ils n'ont pas besoin de me démontrer leur talent, je les connais. Tout ce que je veux, c'est qu'ils apportent leur fraîcheur, leur talent, ils doivent avoir une envie incroyable de rattraper en quatre mois ce qu'ils ont loupé depuis le début de la saison". Patrice Garande, entraineur SM Caen

Du changement dans le onze de départ ?

La blessure de Damien Da Silva, qui sera absent jusqu'au match contre Reims, oblige à reformer la défense franco-tunisienne Yahia-Ben Youssef, très efficace il y a deux semaines. Remis de ses douleurs au nerf sciatique, Emmanuel Imorou pourrait retrouver son couloir gauche, à moins que Patrice Garande ne laisse sa confiance à Chaker Alhadhur, solide défensivement mais timide dans le camp adverse.

Au milieu, Nicolas Seube devrait conserver son poste de sentinelle mais Jonathan Delaplace pourrait être remplacé par Jean-Victor Makengo. L'ancien Lillois, blessé deux mois à l'automne, peine à retrouver son niveau de l'été. Qui plus est, il a ressenti une gène au mollet cette semaine. Quant au jeune espoir de 17 ans, il apparait de plus en plus régulièrement mais n'a jamais débuté de match officiel. Le capitaine Julien Féret sera bien là, mais dans quel état de forme ? Après sa fracture de la main cette semaine, il devra jouer avec une atèle.

Devant, si la titularisation d'Andy Delort ne souffre d'aucune contestation, il y a un match à trois entre Hervé Bazile, Ronny Rodelin et Vincent Bessat pour occuper les flancs de l'attaque malherbiste. Les deux premiers nommés pourraient être alignés, à moins que Jeff Louis ne soit titularisé par Patrice Garande. Réponse à 16h dans l'avant-match sur France bleu Normandie.

Partager sur :