Football

Ligue 1 : Caen privé d'étrennes et de podium à Angers (0-2)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 10 janvier 2016 à 1:32

Comme contre Paris, Vincent Bessat n'a pas réussi à trouver la faille.
Comme contre Paris, Vincent Bessat n'a pas réussi à trouver la faille. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Pour la reprise du championnat après la trêve de Noël et la parenthèse Coupe de France, le Stade Malherbe de Caen a failli à Angers (0-2). Une défaite logique face à un solide promu qui fortifie sa place sur le podium. Les Caennais, eux, risquent de s'en éloigner quelques temps.

L'année 2016 commence bien mal pour le stade Malherbe de Caen ! Une semaine après l'élimination en Coupe de France face à l'Olympique de Marseille, les Caennais enregistre une nouvelle défaite, cette fois-ci en championnat pour le début de la phase retour. Les caennais ont perdu 2-0 à Angers, où cela faisait 20 ans qu'ils ne s'étaient plus inclinés. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Pierrick Capelle (41') et Billy Ketkéophomphone (74').

Première mi-temps équilibrée

Les Angevins sont les premiers à faire parler la poudre. Sur le premier corner de la rencontre, Romain Thomas place sa reprise de la tête sur l'arrête de la transversale (6'). La réaction malherbistes et, comme souvent, signée Andy Delort. Bien lancé par Dennis Appiah, l'avant-centre décoche un tir croisé à l'entrée de la surface qui flirte avec le poteau d'Alexandre Letellier (19').

L'orage angevin du premier quart d'heure laisse place à une poussée normande. Trouvé par Julien Féret dans la surface, Jonathan Delaplace est bousculé par Yoann Andreu... licitement de l'épaule selon M. Rainville qui ne désigne pas le point de pénalty (26'). Dans la foulée, Alaeddine Yahia, seul aux 6 mètres, dévisse sa reprise du genou après une bonne remise de Ronny Rodelin (28').

Le bijou de Capelle

Le capitaine Cheick N'Doye envoie la réponse angevine. Sa reprise en pivot à 9 mètres frôle le poteau gauche de Rémy Vercoutre (37'). Avertissement avant sanction. Quatre minutes plus tard, à la suite d'un long dégagement du gardien du SCO, Julien Féret rate sa tête et le ballon arrive en plein dans la course de Pierrick Capelle. L'ancien joueur de Quevilly effectue un superbe contrôle aérien avant d'envoyer un tir sublime et imparable de 20 mètres (1-0, 41').

A la mi-temps, Angers mène au score dans une partie pourtant équilibrée. Une fois de plus, le manque de réalisme des Caennais, dix tirs, un seul cadré, est puni par ses adversaires. 

Les Caennais restés aux vestiaires

La deuxième mi-temps est parfaitement maîtrisée par les locaux. Seule une action en solitaire d'Andy Delort conclue d'un magnifique lob piqué donne des sueurs froides à l'arrière-garde angevine (59'). Bien trop peu pour espérer faire trembler les filets d'Alexandre Letellier, titulaire pour la première fois de la saison après le départ de Ludovic Butelle pour la Belgique. Patrice Garande tente des coups de Poker en intégrant Saïda Ntibazonkiza et Jean-Victor Makengo à on onze mais rien n'y fait.

C'est au contraire le banc du SCO qui va faire la différence. Mohammed Yattara, ancien de la maison noire et blanche revenu au bercail cette semaine deux ans après deux ans, envoie Billy Kétkéophomphone défier Rémy Vercoutre. Plus rapide que toute l'arrière garde caennaise, l'attaquant d'origine laotienne place son ballon sous le gardien normand (2-0, 74').

Dégringolade au classement ?

Angers s'impose finalement 2-0 contre le Stade Malherbe, qui perd bien plus qu'un match. Sur un contact a priori anodin avec Mohammed Yattara, Damien Da Silva se blesse à l'isquiojambier de la jambe droite. Son indisponibilité devrait se compter en semaines.

La contreperformance en Anjou pourrait aussi faire mal au classement. A l'heure où l'on écrit cet article, le Stade Malherbe de Caen est toujours 4ème de Ligue 1, mais il se retrouve sous la menace de deux équipes, qui pourraient le doubler ne serait-ce qu'avec un match nul. Il s'agit de Saint-Etienne qui est à Nantes et de Nice qui se déplace à Lille.

Réactions

"On a joué une mi-temps sur deux. Le contenu de la première était bien, je pense aussi qu'il y avait un pénalty pour nous. Par contre, la deuxième mi-temps n'est pas conforme à ce qu'on devait faire. On a perdu cet instinct de tueur, de survie, peut-être parce qu'on est tombé dans un certain confort. Il a manqué un petit peu de tout". Patrice Garande, entraineur du SM Caen

Interview de Patrice Garande après la défaite à Angers (2-0)

"Tous les bons exemples sont du côté d'Angers. On n'a pas gagné un duel, on n'a pas joué en équipe. Quand on n'est pas ensemble, on redevient une équipe quelconque. Il va falloir se remettre au travail, c'est la manière qui nous gène, on est capable de faire mieux". Vincent Bessat, milieu du SM Caen

Interview de Vincent Bessat après la défaite à Angers (2-0)

"En deuxième mi-temps, on est beaucoup moins bien. On n'a pas su inverser la situation. On ne va pas gagné tous les matchs, c'est sûr mais il ne fat pas se satisfaire d'avoir fait un bon match contre Marseille et une bonne première mi-temps contre Angers, ce n'est pas dramatique mais on va analyser ça et tout faire pour gagner dimanche prochain contre Marseille". Dennis Appiah, défenseur SM Caen

Interview de Dennis Appiah après la défaite à Angers (2-0)