Sports

Ligue 1 : Caen s'incline contre l'OM et dégringole au classement (1-3)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 17 janvier 2016 à 23:05

L'OM de GK Nkoudou a mis a mal la défense caennaise d'Alaeddine Yahia.
L'OM de GK Nkoudou a mis a mal la défense caennaise d'Alaeddine Yahia. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Le Stade Malherbe de Caen a enregistré sa troisième défaite consécutive en championnat en s'inclinant à domicile contre l'Olympique de Marseille (1-3). Les Caennais se sont vus refuser un but pour un hors jeu inexistant avant que le trident offensif marseillais ne les pique. Caen perd deux places.

Caen s'est incliné à domicile contre l'Olympique de Marseille (1-3) pour la 21ème journée de Ligue 1. Le trident offensif olympien Batshuayi-Sarr-Nkoudou a martyrisé la défense normande en inscrivant trois buts mais sans un grand Rémy Vercoutre l'addition aurait pu être encore plus salée pour les Normands. C'est la troisième défaite de suite pour Malherbe qui dégringole au classement. 

Le but injustement refusé

Caen entame bien la rencontre. Les Malherbistes laisse le ballon aux Marseillais et placent des banderilles. Superbement lancé par une passe aveugle de Jean-Victor Makengo, Julien Féret se présente seul face à steve Mandanda. A l'entrée de la surface, plein axe, le capitaine caennais, handicapé par une fracture de la main, tir trop mollement sur le gardien olympien.

La deuxième alerte est signée des deux revenants du flanc gauche. Lancé en profondeur par Emmanuel Imorou, Hervé Bazile, pourtant excentré à gauche de la surface, trompe Mandanda d'un subtil ballon piqué (8'). Mais l'arbitre de touche avait levé, à tort, son drapeau pour signaler une position de hors-jeu. L'attaquant caennais était couvert par Nicolas NKoulou.

Marseille inaugure la Goal-line Technology à d'Ornano

Frustrées, les mouches vont changer d'âne et sur une longue balle en profondeur dans la surface de réparation caennaise, Syam Ben Youssef se troue devant Abdelazziz Barrada. Le milieu marseillais s'arrache et centre en retrait pour Michy Batshuayi. Le goléador de l'OM en profite pour marquer son douzième but de la saison (12'). Malgré le poteau et le retour d'Emmanuel Imorou, le ballon a bien franchi la ligne, c'est la montre de l'arbitre qui l'a dit.

Michy Batshuayi ouvre le score malgré le poteau et les genoux d'Emmanuel Imorou. - Maxppp
Michy Batshuayi ouvre le score malgré le poteau et les genoux d'Emmanuel Imorou. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Quinze minutes plus tard, le même Batshuayi rate l'immanquable. Seul à six mètres, plein axe, il est servi par Bouna Sarr mais ouvre trop son pied. Le ballon file au ras du poteau gauche de Rémy Vercoutre (28'). La réponse Malherbiste est timide. Ronny Rodelin envoie un tir dans le petit filet extérieur de Steve Mandanda (31'). A la mi-temps, l'OM rentre au vestiaire avec un avantage chanceux et flatteur.

Marseille fait le trou

Après la pause, Marseille attaque tambour battant. Sur un corner de Barrada, Rolando est à deux doigts de doubler la mise... Les deux doigts de Rémy Vercoutre qui effectue une parade fantastique pour repousser la tête à bout portant du  Portugais (54'). Deux minutes après, Jeff Louis supplée Hervé Bazile, blessé à l'aine. Dans la foulée, Georges-Kévin Nkoudou tire au ras du poteau après un bon décalage de Bouna Sarr (58'). Il sera plus réaliste sur l'occasion suivante en ajustant Rémy Vercoutre du plat du pied après une passe parfaite de Michy Batshuayi (0-2, 60').

Malgré sa bonne prestation, JV Makengo n'a pu empêcher la victoire de l'OM. - Maxppp
Malgré sa bonne prestation, JV Makengo n'a pu empêcher la victoire de l'OM. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Caen est sonné. Nicolas Seube, défaillant à la récupération, laisse sa place à Vincent Bessat. Réorganisation du Stade Malherbe qui passe en 4-2-3-1, avec Jeff Louis en 10 et le duo Féret-Makengo en récupérateurs. La pression se fait plus forte mais c'est sur coup de pied arrêté que va venir la solution. Julien Féret enroule un coup franc de 40 m. Ronny Rodelin devance la sortie hasardeuse de Steve Mandanda et inscrit le but de l'espoir (1-2, 67').

Marseille crucifie Caen

Dès lors, les Caennais poussent mais se font punir en contre par l'intenable Bouna Sarr. L'ex-Messin, en difficulté depuis le début de la saison, parachève sa plus belle performance de l'année en marquant d'une superbe volée croisée sur un centre de Romao (1-3, 83'). Logique, car dans les minutes précédentes, Sarr et Nkoudou avaient déjà frôlé le troisième but marseillais.

Rodelin a marqué face à l'OM mais sa prestation a été décevante. - Maxppp
Rodelin a marqué face à l'OM mais sa prestation a été décevante. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Le match se termine sur une ultime parade de Rémy Vercoutre face à Michy Batshuayi. L'Olympique de Marseille s'impose à d'Ornano, son jardin. Il n'y a plus perdu depuis 20 ans. Côté Caennais, on fait grise mine. Cette troisième défaite de suite en championnat leur fait perdre deux places au classement de Ligue 1 (7ème). Pire, la meute des favoris est juste derrière. Marseille, Bordeaux et Lyon ne pointent qu'à une longueur et Nantes à deux. Quatrième à la trêve, Malherbe pourrait tomber dans la deuxième partie de tableau après à peine trois matchs en 2016 s'il ne s'impose pas samedi prochain à Montpellier.

Réactions

"On est obligé de faire le constant qu'il nous manque trop de choses. On a baissé d'un ton dans tout. On a trop d'inégalités dans les performances individuelles des joueurs et puis collectivement, il nous manque ce qu'on avait avant. Je tire le signal d'alarme !" Patrice Garande, entraineur SM Caen

Interview de Patrice Garande après la défaite contre Marseille (1-3)

"Avec l'ouverture du score, ça aurait été différent mais on ne peut pas se cacher derrière ça. Ils ont eu beaucoup d'occasions et ont su concrétiser. On avait certaine choses en débuit de saison qui tournaient en notre faveur, ce n'est plus le cas. Il va falloir se relever et aller chercher quelque chose à Montpellier". Syam Ben Youssef, défenseur SM Caen

Interview de Syam Ben Youssef après la défaite contre Marseille (1-3)

"On va voir la capacité qu'on a à réagir et si on arrive a reproduire ce qu'on a bien fait l'année passé. IOnquiet, non mais ça nous met en alerte. On n'est pas en crise, on n'est pas relégable mais il va falloir relever la tête". Emmanuel Imorou, défenseur SM Caen

Interview d'Emmanuel Imorou après la défaite contre Marseille (1-3)

Consulter les résultats de la 21ème journée de Ligue 1

Consulter le classement de Ligue 1

Partager sur :