Football

Ligue 1 : Caen s'incline encore contre Guingamp (0-2) et glisse dangereusement vers la zone rouge

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 26 avril 2015 à 0:05

Photo Caen - Guingamp (0-2)
Photo Caen - Guingamp (0-2) © MaxPPP - Jean-Yves Desfoux

Après la gifle du match aller en Bretagne (5-1), les joueurs du Stade Malherbe de Caen ont encore perdu contre Guingamp, en Normandie cette fois (0-2) lors de la 34ème journée de Ligue 1. Troisième défaite de suite pour les Caennais qui glissent dangereusement vers la zone de relégation. Evian-Thonon-Gaillard, premier relégable, n'est qu'à un point. Caen est 15ème de Ligue 1.

Caen n'arrive plus à gagner au Stade d'Ornano ! Cette défaite contre Guingamp 2-0 (Beauvue 49', Marveaux 66') lors de la 34ème journée de Ligue 1 porte à quatre le nombre de matchs consécutifs sans victoire dans l'antre caennaise. Solide en première mi-temps, les Malherbistes ont craqué contre une pâle mais réaliste équipe bretonne.

Une première mi-temps maîtrisée

Le premier acte est plutôt caennais en ce dernier samedi d'avril, pluvieux. Si la grande majorité du jeu se déroule au milieu de terrain et sur les côtés, ce sont bien les locaux qui dominent la partie. Cela dit, les 18 807 spectateurs ne vont assister qu'à une seule véritable occasion en première mi-temps : la tête d'Emiliano Sala sur le dessus de la barre guingampaise à la suite d'un corner de Thomas Lemar (40'). Mi-temps : 0-0. Logique.

La chance et la réussite bretonne

Au retour des vestiaires, Julient Féret remplace Hervé Bazile, touché à la cuisse. L'habituel capitaine rouge et bleu n'a pas le temps de se mettre en jambe que les visiteurs ouvre la marque. En voulant centrer de 35 m sur la droite le long de la ligne de touche, Claudio Beauvue dévisse mais envoie le ballon dans la lucarne d'un Rémy Vercoutre bien mal inspiré. 0-1, chanceux.

Les Caennais essaient timidement de combler leur retard mais Sylvain Marveaux, bien lancé par Christophe Mandanne scelle le score du match (0-2, 66'). Les entrées de Sloan Privat et de Nicolas Bénézet n'y feront rien. Même si Caen domine le dernier quart d'heure, le but guingampais reste imprenable.

Le retour du spectre de l'ascenseur

13ème de Ligue 1 au coup d'envoi, le Stade Malherbe de Caen perd deux places au sortir de cette 34ème journée (dans l'attente du match Reims-Lyon) et se retrouve 15ème. Toutefois, le plus inquiétant est désormais l'infime écart avec la zone de relégation. Un point sépare Evian-Thonon-Gaillard, premier relégable, et Caen. La finale pour le maintien entre ces deux équipes lors de la dernière journée se précise.

Les Réactions

Patrice Garande : Satisfait du contenu de la première mi-temps même si on ne s'est pas créé beaucoup d'occasions. Ce qui me désole, c'est qu'il suffit d'un but pur que notre équipe se liquéfie complètement. Dans des situations comme ça, les cadres doivent tenir la baraque, ça n'a pas été fait. Il faut que tout le monde prenne ses responsabilités dans ce sprint final !

FOOT Caen-Guingamp / Garande

 

Lenny Nangis : La défaite est difficile à digérer. On n'a pas su marquer sur nos temps forts. Le but encaissé nous fait du mal et après on déjoue. On est tous un peu fatigué psychologiquement, on est vraiment dans une période un peu compliquée mais on reste confiant. Notre destin reste entre nos mains.

FOOT Caen-Guingamp / Nangis

 

Emmanuel Imorou : Ce but chanceux nous met un coup derrière la tête et on n'a pas su faire preuve de ressources mentales pour aller égaliser. On est dos au mur, comme à une certaine période de l'année. Il va falloir retrouver les valeurs de janvier. Ca se passe dans l'envie, dans la tête, dans les duels et il va falloir montrer ça à nouveau.

FOOT Caen-Guingamp / Imorou

A LIRE AUSSI :

Les résultats de la 34ème journée de Ligue 1 Le classement de Ligue 1 Le classement des buteurs de Ligue 1  

Prochain match de Caen samedi 2 mai à 20h contre Nice, à l'Allianz Riviera