Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : ce qu'il faut savoir avant le match du Racing Club de Strasbourg face à Marseille

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pour le deuxième match à huis clos de son histoire à la Meinau, le Racing Club de Strasbourg, toujours privé de son entraîneur Thierry Laurey, veut se révolter pour tenter de vaincre une équipe de Marseille, humiliée une nouvelle fois sur la scène européenne, mardi à Porto.

Le capitaine Serbe Stefan Mitrović (ici contre Ocampos en mai 2019) appelle son équipe à la révolte face à Marseille
Le capitaine Serbe Stefan Mitrović (ici contre Ocampos en mai 2019) appelle son équipe à la révolte face à Marseille © Maxppp - Frédéric Speich

C’est une affiche de gala qui permet d'avoir à chaque fois une ambiance de folie au stade de la Meinau. Mais ce choc entre le Racing Club de Strasbourg et l’Olympique de Marseille sera cette fois bien tristounet, avec des tribunes privées de leurs supporteurs. Sportivement, le duel revêt quand même une importance capitale pour les deux équipes.

Deux équipes blessées

Les joueurs strasbourgeois sont en grosse difficulté en Ligue 1, à l’avant-dernière place du classement (ils ne devancent que Dijon) après neuf journées. Ils comptent trois points de moins que la saison passée au même stade de la compétition. Ils avaient déjà affronté Marseille lors de la 10ème journée et perdu au Vélodrome 2 à 0. Le Racing était alors dernier de L1.

Les joueurs se disent pourtant conscients de la gravité de la situation. Mardi, ils ont débriefé  en vidéo - et sans le staff - leur piètre première mi-temps à Reims. "On a dit les vérités entre nous, avance le capitaine Stefan Mitrović. C'est vraiment important. En première mi-temps, c'est incroyable comme on a joué à Reims, j'ai l'impression qu'on n'était même pas sur le terrain. C'est le moment de jouer avec notre cœur, comme on a toujours fait depuis que je suis à Strasbourg".

Le Racing veut être plus combatif et faire moins d’erreurs, c'est en substance le discours qu’on entend depuis le début de la saison, mais les Strasbourgeois espèrent maintenant passer de la parole aux actes, face à une équipe marseillaise traumatisée par son douzième échec consécutif en Ligue des champions mardi à Porto.

"On a fait de la merde, résume Mickaël Cuisance, le natif de Strasbourg, qui porte depuis cet été le maillot de l'OM. Ce qui nous manque ça n'est pas le football, c'est une question de mentalité, de rage, d'envie de gagner. Toutes les équipes ont un moment de difficulté, mais on va s'en sortir, j'en suis sûr, on est l'OM. On ne va pas à Strasbourg pour jouer aux cartes. On veut les trois points".

Laurey, Lefèvre et Aholou toujours absents

Les Strasbourgeois seront encore privés ce vendredi soir de leur entraîneur Thierry Laurey  de son adjoint Fabien Lefèvre et du milieu de terrain Jean-Eudes Aholou, toujours placés à l'isolement après avoir été contaminés au Covid 19. Ils devraient pouvoir retourner à l'entraînement en début de semaine prochaine. Comme à Reims, c’est donc le deuxième adjoint Jean-Marc Kuentz qui assurera une nouvelle fois l’intérim sur le banc de touche.

Le deuxième match à huis clos de l'histoire à la Meinau

Cette rencontre face à Marseille sera le deuxième match à huis clos du Racing à la Meinau, après la défaite contre Metz en 2001 (1 à 0). D'ailleurs, le club strasbourgeois n'a toujours pas pris le moindre point lors d'une rencontre officielle à huis clos (revers 1 à 0 à Bastia en 2010 et la semaine passée 2 à 1 à Reims).

Les deux équipes n'ont pas réussi à se départager lors de leurs dernières rencontres à la Meinau. Pour trouver trace d'une victoire du Racing face à l'OM en Ligue 1, il faut remonter à avril 2005, grâce à un but de Mamadou Niang. La dernière défaite à domicile contre Marseille date de la même année, en décembre 2005, sur le même score de 1 à 0, avec le même buteur, Mamadou Niang, qui avait changé de club à l'été 2005.

Cuisance, un Strasbourgeois à l'OM

Il y aura bien un Alsacien sur le terrain ce vendredi soir, mais pas au Racing, il portera le maillot de l’OM. Le milieu Mickaël Cuisance, 21 ans, est originaire de Strasbourg et il jouera pour la première fois de sa prometteuse carrière sur la pelouse de la Meinau. Il a grandi pas très loin du stade, dans le quartier de l’Elsau. Il a d’ailleurs porté le maillot du Racing pendant 5 saisons, mais quand le club a coulé, il est parti poursuivre sa formation à Nancy. Puis c’est en Bundesliga à Mönchengladbach qu’il a explosé au très haut niveau à l'âge de 18 ans. A l’été 2019, il a signé à la surprise générale au Bayern de Munich. Même s’il n’a pas beaucoup joué, il peut se targuer d’avoir gagné la Ligue des champions avec le club bavarois.

"C'est un match spécial pour moi, parce que je suis né à Strasbourg et j'ai passé quelques années là-bas, raconte Mickaël Cuisance. Mais maintenant je suis à l'OM et pas à Strasbourg, et j'y vais pour gagner et pour se rattraper de ce qui s'est passé en Champion's League".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess