Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : comment les Amiénois restent-ils en forme pendant la crise du coronavirus ?

-
Par , France Bleu Picardie

La ligue 1 de football est à l'arrêt depuis le week-end dernier à cause du coronavirus. Les joueurs de l'Amiens SC ne sont pas retournés à l'entraînement ce lundi mais bénéficient d'un programme spécifique concocté par les préparateurs physiques.

Simon Lucq (en bleu) avec les joueurs de l'Amiens SC lors de la réception de Paris
Simon Lucq (en bleu) avec les joueurs de l'Amiens SC lors de la réception de Paris © Maxppp - Fred Haslin

Comment rester en forme en étant privé de ballon, d'entraînement et de compétition ? Depuis ce week-end, la Ligue 1 de football est à l'arrêt à cause de la propagation du coronavirus en France. Les joueurs de l'Amiens SC ne sont pas retournés à l'entraînement ce lundi. Mais pas question de vacances. Simon Lucq, préparateur physique et athlétique de l'équipe professionnelle a concocté un programme de travail.

"Déjà on a du réagir dans l'urgence. Nous nous sommes entretenus avec l'ensemble du staff dimanche soir. On a pris différentes disposition par rapport à la prochaine semaine d’entraînement", explique Simon Lucq. "La priorité était de joindre individuellement chaque joueur. On a d'abord insisté sur les recommandations à bien adopter sur le plan sanitaire. On leur a précisé qu'il ne fallait pas qu'ils quittent la France car ils pourraient avoir des difficultés à revenir".

Un programme individualisé

"On met en place un programme individualisé sur l'entretien de la condition physique à réaliser au quotidien", poursuit Simon Lucq. "On a forcément des cas particuliers entre des joueurs qui sont blessés, qui reviennent de blessure ou des garçons qui avaient maintenu une activité physique classique. C'est pour cela qu'on s'adapte au jour le jour, sans savoir si il y aura confinement total où non. Donc on a choisi de faire chaque jour un point précis".

Ils peuvent aller courir à l'extérieur

Les programmes ont été établis en fonction de la condition des joueurs mais aussi de leur équipement personnel. "On adapte entre ceux qui ont un tapis de course et les autres", explique Simon Lucq qui précise également que les joueurs vont courir à l'extérieur. Par exemple, dans la séance du jour "ils ont des blocs de courses à réaliser, des séries avec un temps précis, une allure précise. Demain on devrait être plus sur du renforcement musculaire".

Ils sont professionnels et conscients qu'une inactivité totale aurait des préjudices sur une reprise.

Simon Lucq n'est pas inquiet sur d'éventuels relâchements. "Ils sont professionnels et conscients qu'une inactivité totale aurait des préjudices sur une reprise peu importe quand elle va intervenir. Nous on essaye de déployer un maximum d'énergie pour leur proposer des choses adaptées, intelligentes et au cas par cas."

Le préparateur physique de l'ASC reste évidemment dans le flou sur la suite. "C'est un cadre complètement différent qu'une trêve hivernale ou estivale où on sait combien de temps le joueur va être chez lui. Comme toute personne aujourd'hui je pense qu'il y a un degré d’inquiétude qui augmente chez les joueurs. Mais au delà de l’inquiétude je pense qu'il y a une prise de responsabilité importante de chacun. Il y a certains joueurs qu'il faut rassurer, certains qu'il faut raisonner après ils sont tous très bien informés et sensibilisés." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu