Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : contre le PSG, le Stade Brestois méritait mieux

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Brest s'est incliné (2-1) contre un Paris Saint-Germain poussif. Le Stade a cédé sur deux actions qu'il aurait dû mieux gérer défensivement, les deux fois en fin de mi-temps. Pour la première fois de la saison, il concède une deuxième défaite d'affilée.

Icardi a inscrit le but de la victoire en toute fin de rencontre
Icardi a inscrit le but de la victoire en toute fin de rencontre © Radio France - Thierry Creux / Ouest France

Brest, France

Paris finalement perdu pour le Stade Brestois. En poussant dans le but une balle qui traînait dans la surface, à cinq minutes de la fin, Mauro Icardi a offert la victoire au PSG. Cette défaite 2-1 laisse de gros regrets aux Brestois, dominateurs par moments et auteurs d'une magnifique égalisation signée Grandsir.

Le match

Francis-Le Blé n'est plus invaincu. Septième équipe à venir à Brest, le PSG est la première à s'y imposer. Et pourtant, ce PSG là était prenable.

Il a manqué aux Brestois plus d'assurance sur les deux buts encaissés. Di Maria, seul et couvert par Bain, est parti dans le dos de la défense avant de fixer Larsonneur sur le premier (39e). Sur le second, la défense brestoise n'est pas parvenu à dégager un ballon qui traînait dans la surface (85e). Un copié-collé du but encaissé contre Toulouse. Les deux fins de mi-temps ont été fatales.

Vraiment dommage, car Brest a été plus dangereux qu'un Paris Saint-Germain laborieux. Surtout soucieux de ne pas commettre d'erreur en première période, le Stade a quand même obligé le remplaçant de Navas blessé à l'échauffement, Rico, à effectuer plusieurs arrêts décisifs, dont un sur un centre-tir de Perraud (36e).

Paradoxalement, le but de l'égalisation est intervenu au moment où Brest peinait à récupérer le ballon, confisqué par le PSG. L'action de l'égalisation part d'une relance courte de Larsonneur, et s'est achevé par un but de Grandsir, et par la septième passe décisive de Court. Plus de la moitié des joueurs de champs ont touché la balle dans ce joli mouvement.

L'homme du match

Yoann Court a encore été le Brestois le plus dangereux, même dans ce schéma en 4-4-2, utilisé pour la première fois de la saison au coup d'envoi d'un match. Autret et Charbonnier en dedans, Cardonna limité sur l'aile, tous les ballons d'attaque sont passés par lui.

Passeur décisif sur le but brestois, sa prestation aurait pu être encore plus aboutie. Ses deux tirs au but de la première période n'ayant pas trouvé le cadre (22e et 25e).

La réaction de Mathias Autret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu