Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Des supporters du TFC lâchent le club avant le match à Bordeaux

vendredi 11 mai 2018 à 18:24 Par Damien Gozioso, France Bleu Occitanie

Image surtout symbolique ce vendredi au Stadium de Toulouse. Une cinquantaine de supporters des Violets est venue déposer bâches, drapeaux, peintures et cartes d'abonnements en signe de ras-le-bol. Ils ne supportent plus le TFC.

Certains, de dépit, ont abandonné leur carte d'abonné.
Certains, de dépit, ont abandonné leur carte d'abonné. © Maxppp - Frédéric Charmeux

Toulouse, France

Forcément il y a conditions plus sereines pour préparer un match doublement capital pour les Violets. À Bordeaux (samedi à 21h) c'est non seulement un derby qui attend les Violets mais surtout un match crucial pour le club, 18e, engagé dans la lutte pour le maintien. Et c'est donc à la veille de ce déplacement que des membres de quatre groupes de supporters du Téf (les Indians Tolosa, les Occifans, les West Eagles et le Le BFS/Viola club) sont venus "rendre les armes.". Ils ne se rendront pas non plus au Matmut Atlantique pour encourager leur équipe

La direction principalement visée

Ils avaient expliqué cette volonté jeudi par communiqué, à la suite du match perdu face à Lille dimanche et les tensions qui ont suivi. "Vous pouvez jetez vos abonnements, ils ne nous serviront plus à rien" lâche Marco des Indians Tolosa à ses collègues en joignant le geste à la parole. "Aujourd'hui on ne veut plus parler avec les dirigeants, juste couper les ponts avec ce club qui ne représente plus rien pour nous" poursuit Marco. Sont pointés du doigt le président Olivier Sadran, le DG Jean-François Soucasse, Dominique Arribagé le directeur de la cellule de recrutement mais aussi Ali Rachedi le directeur sportif et Michaël Debève l'entraîneur.

Marco, représentant des Indians Tolosa : "On n'a plus envie de faire semblant d'y croire"

Dans le calme, tous les supporters ont déposé drapeaux, bombes de peintures et cartes d'abonnés avant de tourner les talons sans même jeter un regard au Stadium. "_Franchement à Toulouse on est calme_, regrette presque Romain. Dans certains clubs au bout d'à peine deux défaites il peut y avoir 3000 types qui viennent et pas forcément pour tendre un mégaphone à un dirigeant pour discuter. Nous on arrive à un trop plein..."

Debève toujours déterminé

Quelques minutes auparavant lors de son point presse l'entraîneur Michaël Debève avait affiché toute sa volonté de ne pas se laisser perturber par la situation extra-sportive du club : "Je comprends que cette période est difficile pour eux comme pour nous, et je veux qu'ils sachent que l'entraîneur que je suis et mes joueurs allons tout faire pour revenir de Bordeaux avec des points". Puis tout en évoquant pour la première fois ouvertement le fait de disputer les barrages en fin de saison, le coach des Violets promet : "_Je le dis on va se maintenir_. On a deux matchs pour le faire directement, et s'il faut passer par les barrages on le fera mais on se maintiendra, le TFC sera toujours en Ligue 1". Un message qui ne pourra être validé et surtout entendu qu'en cas de résultat positif ce samedi soir.