Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Deux adversaires pour le Stade Rennais ce samedi : Brest, et le doute

-
Par , France Bleu Armorique

Ce samedi, le Stade Rennais reçoit Brest à 17h pour son premier derby breton de la saison. Diminués par plusieurs blessures, les Rennais devront lutter face au voisin finistérien. "Il ne faut surtout pas que le doute s'installe" a également confié Julien Stéphan après les récents résultats mitigés.

Hamari Traoré face à Irvin Cardon lors du match amical de pré-saison entre Rennes et Brest
Hamari Traoré face à Irvin Cardon lors du match amical de pré-saison entre Rennes et Brest © Maxppp - Philippe Renault/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

Le Stade Rennais ne s'est plus imposé depuis le 26 septembre et une victoire pleine de promesse à Saint-Etienne. Depuis, Rennes a enchaîné trois nuls, puis deux défaites face à Angers et Séville toutes compétitions confondues. Il y a des circonstances atténuantes, en raison des nombreuses absences ces derniers temps : Nzonzi et Camavinga n'étaient pas là à Séville, Flavient Tait non plus, Rugani et Bourigeaud se sont également blessés en cours de match en Andalousie, et les Bretons découvrent les enchaînements Ligue 1 et Ligue des Champions.. 

Mais Julien Stéphan a également ciblé des axes de progression dans le jeu pour son équipe : "Nos réactions une fois que l'on a marqué parce qu'on a trop laissé ces derniers temps la possibilité à l'adversaire de revenir rapidement. Le fait aussi que dans la durée de match on défend moins bien ensemble, par rapport à ce qu'on faisait les deux premiers mois où on était extrêmement denses, très compacts, et on concédait peu d'occasions de but. Et aussi un équilibre à conserver quand on attaque pour ne pas être déséquilibrés sur les transitions adverses."

Mais surtout Rennes ne doit pas se laisser abattre après sa série de résultats négatifs : "On traverse une période certes plus compliquée, mais autant lorsque ça s'est très bien passé sur les cinq premiers matchs de championnat, que les résultats et la qualité de jeu suivaient, je disais qu'il fallait faire très attention aux louanges et qu'elles étaient dangereuses. Peut-être qu'elles ont été trop fortes à ce moment-là et que c'est rentré dans nos têtes. Il fallait lutter contre ça, et en ce moment je vais lutter aussi contre un potentiel doute ou quelque questionnement qu'il pourrait y avoir. Cela fait partie des aléas d'une saison, c'est vrai que c'est moins bien en terme de résultats en ce moment mais il ne faut surtout pas qu'il y ait de doute qui s'installe" prévient Julien Stéphan.

Brest est fébrile derrière

Brest, 14e, présente aujourd'hui la pire défense de Ligue 1 avec 18 buts encaissés. une statistique en trompe l’œil selon le coach rennais : "Quand on regarde les chiffres, sur les 18 buts ils en ont encaissé neuf en transition, quatre seulement sur attaque placée adverse, dont trois contre Nîmes lors de la 1ère journée. Il semblerait qu'ils aient quelques errements sur des moments très courts de match où ils se font sanctionner. Mais s'ils corrigent ça, ça va être un adversaire très compliqué." Les Ty-Zefs devront faire sans Bain, Hérelle et Pierre-Gabriel, trois défenseurs absents pour blessure pour ce derby, qui se déroulera à huis-clos en raison du confinement..

Vers un changement de système ?

Face aux nombreuses absences, Julien Stéphan pourrait abandonner son habituel 4-3-3 ce samedi. "J'y réfléchis" a admis le technicien breton en conférence de presse. Mais entre deux déplacements européens, son staff et lui ont eu peu de temps pour se préparer : "Ce serait plus confortable pour moi d'avoir une semaine pour le faire mais je ne l'ai pas. Donc il faut trouver le bon moment, quand les conditions s'y prêtent le plus. Et puis les quelques moments qu'on a sur le terrain, les mettre à profit pour se mettre en situation pendant l'entraînement si on décide de changer quoi que ce soit." Le doute plane, mais au vu des forces en présence, Rennes pourrait tout à fait basculer en 4-4-2, comme dans les dernières minutes des matchs face à Angers et Krasnodar.

Le XI probable face à Brest : Gomis - Traoré, Da Silva, Aguerd, Dalbert - Doku, Nzonzi, Martin, Del Castillo - Gboho, Hunou

Choix de la station

À venir dansDanssecondess