Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Stade Brestois 29

Ligue 1 : Duverne, le capitaine de Brest, se livre avant le derby à Rennes

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est le premier week-end re-confiné, mais il y a du foot ! Et à l'affiche en Ligue 1 ce samedi, le derby entre Rennes et Brest, au Roazhon Park (17 heures). Un match à huis clos, dans lequel les Brestois doivent se racheter. Interview du capitaine brestois, Jean-Kévin Duverne.

Jean-Kévin Duverne (à gauche) porte le brassard de capitaine de Brest depuis le début de la saison.
Jean-Kévin Duverne (à gauche) porte le brassard de capitaine de Brest depuis le début de la saison. © Maxppp - Jérôme Fouquet

France Bleu Breizh Izel : Vous allez jouer votre premier match de la saison à huis clos. Qu'est-ce que ça peut changer sur le terrain ?

Jean-Kévin Duverne : Il va falloir se faire violence. C'est l'équipe qui a le plus la dalle qui va gagner ce match. Si on est plus déterminés, on aura plus de chances de l'emporter. Même si la détermination ne fait pas tout. 

Sur le papier, Rennes est ultra-favori. Qu'est-ce que vous pensez de cette équipe ?

Oui, ils ont un effectif complet, c'est une bonne équipe. Ils ont même deux équipes, vu leur recrutement. Ils jouent en Ligue des Champions, c'est costaud ! Ils sont assez hauts par rapport à nous. Mais là, ils sont fatigués, ils ont perdu contre Angers et Séville. Je pense qu'ils vont essayer de se venger contre nous. Mais nous aussi, on doit se rattraper. Ça va être un match assez passionnant.

C'est une source de motivation supplémentaire de jouer contre une équipe européenne ?

On est toujours motivés, contre toutes les équipes. Mais bien sûr, défier le PSG par exemple, ça donne envie de jouer. Et là, contre Rennes, ça motive tout le monde. On doit être solides. Même si on fait un nul sans prendre de but, je signe direct.

Brest a justement la pire défense de Ligue 1 (18 buts, comme Dijon). Vous restez sur deux défaites, en prenant trois buts à chaque fois. Est-ce que vous avez digéré ces deux matchs ?

On prend beaucoup de buts, ça fait chier tout le monde, c'est sûr (soupire). On le vit mal. Pourtant sur le terrain, on est des morts de faim. On va voir si contre Rennes cette solidité revient...

Vous avez 23 ans et vous portez le brassard de capitaine depuis le début de la saison. Qu'est-ce que ça change ?

Franchement, je suis le même avec ou sans le brassard. Je ne change pas mon style ni mon caractère. Je ne vais pas me mettre à crier sur les autres ou pousser un coup de gueule. Si un partenaire rate sa passe, je ne lui crie pas dessus. Je veux toujours rester positif. C'est une fierté en tout cas de porter le brassard, après faut réussir à bien l'utiliser. Je suis assez calme de nature, et je pense que je dois encore plus secouer mes partenaires. J'apprends au fil des matchs, c'est pas encore excellent. Un style comme Marquinhos, ça me plait, j'aimerais bien être comme lui !

Vous êtes le père d'une famille nombreuse. Pensez-vous que ça vous apporte plus de maturité que la plupart des joueurs de votre âge ?

Oui, je me sens mature. J'ai beaucoup d'enfants, et bien sûr ça change le personnage. Par moment, faut trouver le juste milieu, comme dans un vestiaire. Pas trop énervé, pas trop gentil ...

Rennes-Brest, un derby à vivre ce samedi dès 16 heures, en direct sur France Bleu Breizh Izel pour un avant-match spécial. Coup d'envoi à 17 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess