Football

Ligue 1 : déjà décisif, Neymar permet au Paris Saint-Germain de se jouer d'En-Avant de Guingamp

Par Thomas Lavaud et Bruno Salomon, France Bleu Paris, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel dimanche 13 août 2017 à 22:50 Mis à jour le lundi 14 août 2017 à 3:30

Les deux Neymar. Le vrai (à droite), le Guingampais (Didot, à gauche)
Les deux Neymar. Le vrai (à droite), le Guingampais (Didot, à gauche) © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Buteur et passeur décisif, de plus en plus à l'aise au fil des minutes, Neymar a grandement contribué à la tranquille victoire (3-0) du Paris Saint-Germain à Roudourou, en match de clôture de la 2e journée de Ligue 1.

La première tant attendue a tenu ses promesses. Neymar a été l'un des principaux acteurs de la victoire parisienne, 3-0 à Guingamp en match décalé de la deuxième journée de Ligue 1. Pendant 90 minutes, grâce à son jeu de passe et sa technique, le néo parisien a fait vivre un cauchemar à Ikoko, chargé de défendre sur lui, comme à toute la défense guingampaise. Neymar repart avec le but du 3-0, et une très belle passe décisive pour Cavani sur le but du 2-0. Le duo de feu s'exprime déjà, et il promet de faire mal.

Les buts du PSG face à Guingamp (3-0) 13-08-17

Le PSG a son premier temps fort aux abords de la demi-heure, précisément au moment où il parvient à trouver Neymar dans les pieds. Le Brésilien est plus décisif. Neymar dépose un centre parfait sur la tête de Marquinhos, mais l'action se termine sur la barre de Johnsson (35e). Deux minutes plus tard, le même Johnsson dévie un coup franc de Cavani qui part sous la barre.

Côté Guingampais, on fait ce qu'on peut. La plus belle action de la mi-temps : la frappe enroulée de Salibur, non cadrée, à la 40e. Et la banderole déployée en tribune latérale ouest : "Neymar : 44.400.000 pintes. Nasser, paie ta tournée."

18.378 spectateurs, record historique battu à Roudourou

Paris concrétise son avantage en début de deuxième mi-temps. Ikoko, le latéral droit guingampais, censé surveiller Neymar, trompe son gardien en souhaitant lui passer le ballon (0-2, 52e). Neymar est à l'origine de l'action : c'est sa passe, qui est déviée par Kerbrat et aboutit dans les pieds d'Ikoko.

L'ex joueur du FC Barcelone est désormais tout à fait à l'aise. Il touche tous les ballons offensifs. A la 62e, Neymar remonte le terrain sur une trentaine de mètres, et lance Cavani en profondeur. Le buteur parisien trompe Johnsson (0-2).

Le très prometteur duo offensif plie définitivement le match à la 82e minute. Cavani conserve le ballon dans la surface, et trouve Neymar qui n'a plus qu'à marquer. Il avait failli le faire à deux reprises dans les secondes précédentes.

Guingamp, lui, s'est contenté de miettes en seconde période malgré un engagement non stop, sur le terrain et dans les tribunes garnies par 18.378 spectateurs (15 de plus que le précédent record). Mais il y avait bien trop d'écart pour espérer mieux.

Le PSG s'empare de la deuxième place, seulement devancé au nombre de buts inscrits par Lyon. Guingamp recule à la douzième place.