Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 : "En dix minutes, on plombe tout", déplore Thierry Laurey après le revers 4-0 de Strasbourg à Paris

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Face à un PSG décimé par les blessures, la tactique très défensive du Racing Club de Strasbourg n'a pas fonctionné. Les joueurs de Thierry Laurey se sont effondrés ce mercredi en fin de match (4 à 0). Ils restent malgré tout juste devant la zone rouge à la trêve de Noël, à la 17ème place de Ligue 1.

Alexander Djiku et Mohamed Simakan ont fini par craquer et s'incliner lourdement 4 à 0 face au PSG de Mbappé
Alexander Djiku et Mohamed Simakan ont fini par craquer et s'incliner lourdement 4 à 0 face au PSG de Mbappé © Maxppp - EPA

Les joueurs du Racing ont longtemps tenu tête aux Parisiens, mais à force de courir derrière le ballon et de ne pas être assez dangereux offensivement, ils ont fini par exploser en fin de match.

Le plan très défensif mis en place par l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey (avec un seul attaquant Ludovic Ajorque) consistait à tenir la baraque le plus longtemps possible et à tenter de piéger les Parisiens en contre. Ça a failli marcher avec un déboulé de Jeanricner Bellegarde qui s'est heurté à Keylor Navas en début de rencontre. 

Le Racing coule à la fin

Mais le plan a connu un premier accroc avec l'ouverture du score du jeune défenseur parisien Timothée Pembélé (18ème minute). Et le Racing recroquevillé en défense une grande partie de la rencontre a cédé sur la fin, concédant trois nouveaux buts de Kylian Mbappé, d'Idrissa Gueye et de Moise Kean, avec au passage une bourde d'Habib Diallo sur le deuxième but parisien et une erreur de relance de Stefan Mitrović sur la quatrième réalisation parisienne.

10 minutes indignes du haut niveau

Cette fin de match en eau de boudin a eu le don d'irriter Thierry Laurey : "Pendant quatre-vingt minutes, on est dans le match. On fait exactement ce qu'on veut. Puis, en dix minutes, on plombe tout. Les dix dernières minutes me restent en travers de la gorge, parce qu'on ne peut pas abandonner trois nouveaux buts au PSG. D'une part, parce que quand on est professionnels, on se doit de lutter jusqu'au bout. Et d'autre part, le goal average était intéressant jusque là, il l'est beaucoup moins à l'heure actuelle".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Un peu honteux de perdre comme ça"

Pour le défenseur Mohamed Simakan, encore une fois l'un des rares à surnager (il a réussi à museler Kylian Mbappé), il y avait mieux à faire : "On a lâché à la fin. Ces quatre buts nous coûtent cher. La tactique avait bien marché pendant 80 minutes. A partir du deuxième but, on a lâché totalement. Perdre de cette manière, on est un peu touchés, c'est un peu honteux quand même. On aurait pu faire bien mieux, car Paris était affaibli. Il faudra revenir des vacances avec les dents".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

17ème presque par miracle avec seulement 14 points

Au classement, les Strasbourgeois finissent l’année 2020 à la 17ème place de Ligue 1 avec 14 points. Ils ne comptent que deux longueurs d’avance sur les trois derniers, un bilan très décevant, quasiment à mi-saison.

Les joueurs du Racing disposent désormais d’une petite semaine de vacances. Ils reprendront l’entraînement mercredi prochain le 30 décembre. Et leur premier match de l’année 2020 sera capital, face au dernier Nîmes à la Meinau (le mercredi 6 janvier).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess