Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Montpellier Hérault : toute la saison 2018-19

Ligue 1 - Florent Mollet : "Si on attend que je fasse du Pépé ou du Neymar, on se trompe sur ma personne"

-
Par , France Bleu Hérault

Auteur d'une bon match face à Paris, le milieu de terrain montpelliérain a fait une petite mise au point sur sa forme actuelle avant d'affronter Reims ce dimanche. Florent Mollet dénonce de "fausses informations"' quant à une éventuelle blessure au genou.

Le milieu Florent Mollet est arrivé à Montpellier l'été dernier en provenance de Metz
Le milieu Florent Mollet est arrivé à Montpellier l'été dernier en provenance de Metz © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Mercredi soir au Parc des Princes, le meneur montpelliérain a sans doute réalisé son meilleur match depuis près de trois mois sous le maillot du MHSC. Excellent en début de saison à l’image de l'équipe pailladine, Florent Mollet a baissé de régime au fil des moins, diminué par une blessure au genou puis une maladie. "Je ne ma cache pas derrière une blessure ou un virus" affirme le meneur. "Tout ce qui peut se dire sur mon genou, comme quoi je joue avec un strapping, que je sois blessé, c'est totalement faux" ajoute avec insistance Florent Mollet.

"J'ai besoin de mes coéquipiers"

Montpellier va mieux lorsque son meneur est en grande forme. On a pu le constater contre Marseille, Nîmes ou encore Paris. Critiqué ces derniers temps pour sa méforme, Florent Mollet a tenu à préciser quel style de joueur il est : "Ces derniers temps, j'étais un peu moins bien. Je suis humain, je ne peux pas faire 38 matchs de haut niveau. Si on attend de mois que je fasse du Pépé ou du Neymar, on se trompe sur ma personne et sur le joueur que je suis. J'ai besoin de mes coéquipiers pour me sentir bien et être bon." 

"Je ne peux pas faire 38 matchs de haut niveau"

Montpellier-Reims, rendez-vous dès 14h30 sur France Bleu Hérault.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess