Football

Ligue 1, football, FC Metz : Enfin la gagne en Bretagne ?

Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord vendredi 6 mars 2015 à 16:19

Clone of Albert Cartier entraîneur du FC Metz, lors du match à Lorient
Clone of Albert Cartier entraîneur du FC Metz, lors du match à Lorient © Maxppp

Bon dernier de la Ligue 1, privé de victoire en championnat depuis novembre dernier, le FC Metz va tenter ce samedi à Rennes un improbable redressement. Les Grenats croient toujours au maintien, même si tous les voyants sont au rouge.

Avant ce match contre Rennes et cette 28ème journée du championnat, il est important de rappeler la longue liste des maux lorrains : Une série en cours de 15 matchs sans victoire, un retard de 9 points sur le premier non relégable. Le FC Metz c'est aussi la plus mauvaise attaque de L1, l'une des 5 plus mauvaises défenses du championnat en 2015, la pire formation de l'élite en déplacement, et celle qui est la plus sanctionnée. Le patient grenat va mal, très mal, mais il est adepte de la méthode Coué. « Tant qu'il y a des points en jeu et que la relégation n'est pas mathématiquement officielle, il y a de l'espoir » explique le milieu de terrain messin, Bouna Sarr.

Le boulot, rien que le boulot

Pour s'accrocher à ce doux et utopique rêve de maintien en L1, le FC Metz a donc choisi de garder, malgré le contexte,  la positive attitude. Malgré les critiques de certains anciens et les sifflets de certains de ses supporters, le club à la Croix de Lorraine continue de  travailler d'arrache-pied. « C’est très sérieux à l’entraînement » témoigne notamment Jonathan Rivierez. Le défenseur messin espère aussi que la roue de l'infortune va enfin tourner et pourquoi pas à Rennes qui n'est guère souverain cette saison sur sa pelouse, avec seulement 5 victoires en 14 réceptions au stade de la Route de Lorient.

Soigner aussi sa défense

Pour espérer un résultat en Bretagne, le FC Metz doit aussi corriger le tir défensivement. La solidité, la confiance ont fui l'arrière garde grenat qui fait aujourd'hui preuve d'une incroyable fébrilité. Les boulettes s'accumulent, comme ce but contre son camp du portier Yohann Carrasso, samedi dernier contre Evian. Il y a aussi ces mauvais choix, ce manque de maîtrise, comme ces 2 expulsions visant Guido Milan à Lyon et Bastia. Toutes ces erreurs individuelles sont liées à la « pression, au contexte actuel », explique le défenseur grenat Jonathan Rivierez. Mais Le club à la Croix de Lorraine n'a hélas plus beaucoup de temps pour retrouver sa solidité défensive d'antan

 

Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz - Maxppp
Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz © Maxppp

Stade Rennais – FC Metz, 28ème journée de la Ligue 1, coup d’envoi à 20 heures, avant-match sur France Bleu Lorraine dès 19h30