Football

Ligue 1, football : la lanterne rouge messine décroche le nul à Caen

Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord samedi 21 mars 2015 à 21:54

Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz
Modibo Maïga, l'attaquant du FC Metz © Maxppp

A l'occasion de la 3Oème journée de la Ligue 1, les Grenats, bons dernier de la Ligue 1, ont souffert à Caen, mais ont décroché le point du match nul. Un point qui ne servira à pas grand chose dans cette quête improbable de maintien en Ligue 1.

Pour ce déplacement en Normandie, et après la défaite enregistrée face à St Etienne, lors de la précédente journée, Coach Cartier a décidé d’un schéma plus défensif. L’entraîneur du FC Metz est revenu à un système à deux milieux de terrain récupérateurs, Kashi remplaçant le luxembourgeois Phillips. Autre changement : La titularisation au poste d’avant-centre de Yéni N’Gbakoto qui remplace Modibo Maïga, qui s’est peu entraîné cette semaine, en raison d’une entorse à la cheville gauche.

Une entame laborieuse

Dès le début de cette rencontre, Caen, qui est tout simplement pour le moment, la 2ème meilleure équipe de la phase retour du championnat, se porte à l’attaquante. Plutôt remuants et agressifs, les normands croquent des lorrains bien timides. Les centres malherbistes se multiplient la cage messine, mais Marchal veille au grain. Après une longue mais stérile domination normande, il faut attendre la demi-heure de jeu pour enfin voir une occasion messine : Bouna Sarr tente sa chance des 25mètres, mais sa frappe passe au dessus de la cage normande. En fin de première période, la dernière situation dangereuse est pour le SM de Caen, avec une frappe de Thomas Lemar est détourné pour le portier gabonais du FC Metz, Anthony M’FA. A la pause, les 2 équipes rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge. (0-0)

Quelle pauvreté technique

Coach cartier entame cette seconde période, en entamant un premier changement : Le défenseur Gaëtan Bussmann est remplacé par l’attaquant malien Modibo Maïga. Un choix plus offensif qui ne change pas la physionomie du match. Caen pousse et Metz résiste tant bien que mal. Les occasions, de part et d’autre, sont rares. En revanche, les erreurs techniques sont nombreuses, qu’elles soient normandes ou lorraines. La pauvreté technique de cette rencontre est par moment affligeante. A un quart d’heure de la fin, toutefois, les grenats décident enfin de tenter leur chance et Ahmed Kashi réalise une belle frappe de 25 mètres que détourne le normand Rémi Vercoutre.Caen est aussi dangereux sur une frappe de Koita qui passe de peu à côté. Malgré quelques tentatives en fin de match, les deux équipes se neutralisent. Score final : 0 à 0. Le FC Metz a souffert mais a tenu bon. Un petit point qui sera forcément inutile dans cette quête improbable de maintien. Au classement, les protégés de Coach Cartier sont toujours bons derniers, avec désormais 11 points de retard sur le premier non relégable. Les messins rencontreront le 2 avril prochain, Toulouse qui a battu Bordeaux (2-1).

FC Metz José Luis Palomino - Maxppp
FC Metz José Luis Palomino © Maxppp