Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Jocelyn Gourvennec maintenu

-
Par , France Bleu Gironde

La réunion qui s'est tenue jeudi au Haillan entre Jocelyn Gourvennec, Ulrich Ramé, Stéphane Martin et Nicolas de Tavernost a débouché sur un statu-quo. Malgré une situation sportive très préoccupante, l'entraîneur sera toujours être sur le banc girondin à la reprise.

Jocelyn Gourvennec, mercredi soir, après la défaite ('0-2) face à Montpellier.
Jocelyn Gourvennec, mercredi soir, après la défaite ('0-2) face à Montpellier. © AFP - Nicolas Tucat

Le communiqué du club est tombé peu avant 16h et il concernait...le programme de reprise de l'équipe girondine. Rendez-vous fixé le 31 décembre au matin avant un stage de quatre jours à l'île de Ré. C'est là, l'hiver dernier, que Jocelyn Gourvennec et son groupe avait préparé une deuxième partie de saison réussie (34 points) qui leur avait permis de grimper à la sixième place. 

Ceux qui attendaient et réclamaient l'éviction du technicien breton en sont donc pour leurs frais. Jocelyn Gourvennec est toujours, et jusqu'à preuve du contraire, l'entraîneur des Girondins.  

Logique sportive et financière

Malgré la spirale négative et historique que traverse le club, cette décision correspond à une forme de logique dans la mesure où ses compétences  ne sont pas remises en cause, où son projet, pour lequel il a été prolongé jusqu'en 2020, reste crédible aux yeux des décideurs et qu'il ne semble pas y avoir de fracture visible avec un groupe de joueurs qu'il a très majoritairement fait venir en Gironde.  

Question de cohérence aussi pour une direction qui, depuis le début des ennuis, a toujours soutenu son entraîneur et qui sait bien qu'un changement en cours de saison est une prise de risques sans garantie de redressement. 

Jocelyn Gourvennec sait que sa marge de manœuvre est étroite.
Jocelyn Gourvennec sait que sa marge de manœuvre est étroite. © Maxppp - Maxppp

Logique sportive donc, mais aussi financière. Car remercier le staff technique aurait coûté cher, on évoque la somme de cinq millions d'euros. De l'argent qui n'aurait, du coup, pas pu être investi pendant un mercato hivernal où le club espère trouver les deux ou trois joueurs capables de bonifier l'équipe.  

Un maintien, pas un blanc-seing

Mais qui dit maintien ne dit pas blanc-seing pour un entraîneur qui devrait attaquer l'année 2018 sous pression avec un premier match piège le 7 janvier sur le terrain des amateurs de Granville en coupe de France. Pression aussi des Ultramarines qui ont fait passer des messages sans ambiguïté mercredi soir au Matmut Atlantique. Et réagi dès l'annonce de son maintien. "Nous ne pouvons soutenir une telle décision et n'en serons pas complices."

Pression également du maire Alain Juppé qui a rencontré Nicolas de Tavernost jeudi pour lui expliquer tout le mal qu'il pensait de l'image véhiculée en ce moment par le club. 

Sur ces dix dernières années, Bordeaux a viré à mi-parcours avec un total moyen de 29 points. Avec 20 unités au compteur, soit une seule de plus que le barragiste, Lille, Jocelyn Gourvennec sait que sa marge de manœuvre est réduite et que ses Girondins vont vite devoir retrouver des couleurs et des résultats. Car la patience de l'actionnaire aura, elle aussi, ses limites.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess