Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Lorient, le match d'après

-
Par , France Bleu Gironde

Trois jours après le séisme, retour au terrain. Lâchés par leur actionnaire américain King Street et en attendant de savoir de quoi l'avenir du club sera fait, les Girondins de Bordeaux ont un maintien en Ligue 1 à assurer. Ils abattent une carte importante ce dimanche (15h) à Lorient.

Les Girondins à l'entraînement au stade municipal de Ploemeur.
Les Girondins à l'entraînement au stade municipal de Ploemeur. © Maxppp - Maxppp

Quand Jean-Louis Gasset confiait qu'il avait décidé d'une mise au vert exceptionnelle pour fuir les mauvaises ondes du Haillan, il ne pensait évidemment pas au coup de massue qui allait frapper le club quelques jours plus tard.

C'est donc à Ploemeur que l'entraîneur et ses troupes ont appris la nouvelle du désengagement de l'actionnaire, une nouvelle qu'ils ont tenté de chasser de leurs esprits. Car Bordeaux, en pleine déconfiture sportive avec une victoire en 12 matchs et 13 buts encaissés lors de ses 4 dernières sorties, n'a pas le droit d'avoir la tête ailleurs.

Ne pas se tromper de combat

Les joueurs ne doivent pas se tromper de combat. Autant ils n'ont aucune prise sur ce qui va se passer en coulisses, autant ils ont les clés pour au moins assurer le maintien sur le terrain, assure celui qui a joué près de 600 match sous le maillot bordelais, Alain Giresse.

"Il faut faire abstraction de tout ça, se focaliser sur le terrain, sur le jeu, se mobiliser, faire corps. Il en va de l'avenir du club mais de leur propre avenir aussi. Tout le monde a à y gagner. La mobilisation est nécessaire pour tous."

Se cacher, ça va deux minutes, il faut gagner - Yacine Adli

Sur la pelouse du Moustoir, Bordeaux va retrouver une autre équipe en lutte pour sa survie et qui compte bien profiter de sa fragilité chronique. Les Girondins ont décrété l'union sacrée au sein d'un vestiaire où l'ambiance a souvent été pesante et ils ont eu trois jours en vase clos pour préparer le rendez-vous. Mais après les mots, c'est sur leur comportement qu'ils doivent répondre présents. Et ça passe par un changement radical d'état d'esprit estime le milieu de terrain Yacine Adli.

Le milieu de terrain bordelais Yacine Adli.
Le milieu de terrain bordelais Yacine Adli. © Maxppp - Maxppp

"Si on ne fait pas en sorte de le changer, on ne va pas gagner de match. Plein de fois, ça aurait pu passer mais ce n’est pas passé. Aujourd’hui la question c’est de savoir comment basculer du ‘ça va passer’ à ‘ça passe’. Se cacher, ça va deux minutes. il faut gagner."

Jusqu'ici les prises de parole n'ont que sporadiquement été suivies d'effets. Il serait temps alors qu'il ne reste que cinq journées de championnat et qu'un deuxième combat, sans doute bien plus difficile à mener, attend le club sur d'autres terrains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess