Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Des Girondins de Bordeaux "strass et Poyet" dominent Lyon (3-1)

dimanche 28 janvier 2018 à 18:56 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Pour le premier match de leur nouvel entraîneur urugayen Gustavo Poyet, les Girondins de Bordeaux se sont offert un très gros du championnat, ce dimanche au Matmut Atlantique. Après une première mi-temps spectaculaire, ils s'imposent 3-1 et basculent dans la première partie de tableau.

 Pour sa première sur le banc bordelais, Gustavo Poyet (à droite) a été très actif.
Pour sa première sur le banc bordelais, Gustavo Poyet (à droite) a été très actif. © AFP - AFP

Bordeaux, France

Et pourtant, tous les chiffres étaient contre eux ! Les Girondins venaient d'enchaîner trois défaites à domicile, sans marquer le moindre but. Et avec un nouvel entraîneur qui, selon ses mots "n'avait pas eu le temps" de mettre en place son équipe tactiquement. En face, Lyon arrivait vent dans le dos, ayant battu Paris et Monaco en semaine, soit sept victoires consécutives en Ligue 1 ! Et pourtant, sur le terrain on a jamais vu ce supposé écart de niveau. Les hommes de Gustavo Poyet, très actif et parfois véhément, dans sa zone technique, ont littéralement mangé du Lyon. 

La défense bordelaise, à l'image de Maxime Poundjé et Otavio, a été solide. - Maxppp
La défense bordelaise, à l'image de Maxime Poundjé et Otavio, a été solide. © Maxppp - Maxppp

Et ce, dès les premières minutes, comme lorsque Malcom récupère un ballon dans les pieds de Fekir, obligé de l'accrocher pour éviter une occasion. Le carton jaune est logique, et même si le coup franc ne donne rien, il symbolise l'agressivité girondine de ce début de rencontre. Et la frappe de Mariano Diaz, des 30 mètres largement à côté, ressemblait à un aveu d'impuissance. Sans frapper au but, Bordeaux donnait le sentiment d'être maître de la rencontre.  Et si, sur un coup franc de De Préville, Gaëtan Laborde ne pouvait reprendre le ballon, ce n'était que pour régler la mire. 

Deux buts en six minutes

Car les Girondins allaient frapper. Et deux fois en six minutes. D'abord, sur une contre attaque initiée au milieu du terrain par Laborde. La suite ? Du tableau noir. Malcom, à droite, qui trouve Meïté dans la surface. Le numéro 10 bordelais qui fixe et décale De Préville, lancé, dans le bon tempo, et l'ex-Lillois qui termine (21e). 

C'est ensuite un coup du sort qui allait aider les Girondins. Et là où Jocelyn Gourvennec se plaignait souvent de l'arbitrage dans les surfaces de réparation, Gustavo Poyet, lui, obtenait un penalty inexistant pour son premier match. Que Malcom ne se faisait pas prier pour transformer (27e). 

Comme si Bordeaux était surpris de mener, les hommes de Gustavo Poyet allaient reculer, manquer quelques passes. Et alors que Lyon n'avait pas fait grand chose pour marquer, et c'est une erreur de Souhalio Meïté, la seule de la mi-temps qui allait leur donner une opportunité, sous la forme d'un corner bêtement concédé. Et sur le centre de Fékir, Marcelo marquait de la tête (44e). 

Mais les Lyonnais rendaient la politesse... Tout au bout de la première mi-temps, sur un centre qui paraissait manqué. Au deuxième poteau, Anthony Lopes manquait sa sortie et fauchait Maxime Poundjé. Cette fois-ci, le penalty sifflé par M.Leteixier ne souffrait d'aucune contestation. Et Gaëtan Laborde redonnait deux buts d'avance (45e+2). 

Malgré une erreur sur le but lyonnais, Souhaliho Meïté a fait son meilleur match sous les couleurs bordelaises. - Maxppp
Malgré une erreur sur le but lyonnais, Souhaliho Meïté a fait son meilleur match sous les couleurs bordelaises. © Maxppp - Maxppp

Il était dit que ce dimanche, la réussite serait bordelaise. Comme quand Benoît Costil allait dévier au second poteau un coup franc vicieux de Fekir, juste devant la menace aérienne de Kenny Tete (47e). Bordeaux laissait ensuite le ballon, subissait, mais n'était pas inquiété. Et allait même se montrer (un peu) dangereux. Laborde se jouait de Morel et centrait sur la tête de De Préville qui ne pouvait redresser le ballon. Puis Lerager, des 20 mètres ne cadrait pas après un déboulé de Malcom (58e). 

Malgré les entrées de Memphis Depay à la mi-temps, puis de Bertrand Traoré à l'heure de jeu, les Gones ne se montraient jamais dangereux, sauf sur coup de pied arrêté. La main ferme de Benoît Costil repoussait deux tentatives de Memphis (74e, 78e). Malgré l’expulsion d'Otavio, qui recevait un second caron jaune pour une nouvelle faute sur Fekir, Bordeaux allait continuer à bien défendre. Et à valider un succès qui le fait basculer dans la première moitié du classement. Définitivement, espère-t-il. 

La fiche du match 

Bordeaux 3-1 Lyon
A Bordeaux, stade Matmut Atlantique
29 310 spectateurs
Arbitre : M.Leteixier

Buts : De Préville (22e), Malcom (sp, 28e), Laborde (sp, 45e+2) pour Bordeaux, Marcelo (43e) pour Lyon
Avertissements : Otavio (36e, 76e), De Préville (60e) pour Bordeaux, Fékir (11e), Rafael (18e), Marcelo (84e) pour Lyon
Expulsion : Otavio (76e) pour Bordeaux

Bordeaux : Costil (cap) - Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé - Otavio, Lerager, Meïté - Malcom (Pellenard, 79e), De Préville (Youssouf, 90+4e), Laborde (Sankharé, 67e)

Lyon : Lopes - Rafael (Tete, 46e) Marcelo, Morel, Mendy - Tousart (Depay, 46e) Ndombele - Cornet (Traoré, 63e), Fekir (cap), Aouar - Mariano