Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Macia, pas là "pour pleurer mais pour chercher des solutions"

-
Par , France Bleu Gironde

En marge ce jeudi de la présentation de la dernière recrue Ruben Pardo, le directeur du football a fait le bilan d'un mercato où il aurait "pu mieux faire". Mais Eduardo Macia rappelle que le projet n'en est qu'à sa première étape.

Eduardo Macia doit composer avec les exigences de l'entraîneur Paulo Sousa et les moyens financiers accordés par l'actionnaire.
Eduardo Macia doit composer avec les exigences de l'entraîneur Paulo Sousa et les moyens financiers accordés par l'actionnaire. © AFP - Nicolas Tucat

Après avoir laissé son jeune compatriote Ruben Pardo évoquer les raisons de son départ de la Real Sociedad et son choix de rejoindre les Girondins de Bordeaux pour relancer sa carrière, Eduardo Macia a répondu aux questions sur un mercato d'hiver "pas aussi satisfaisant qu'il aurait pu l'être." Morceaux choisis.

L'objectif Top 8

"Les objectifs n'ont pas changé. L'objectif premier reste d'améliorer le niveau de l'équipe, le plus rapidement possible. Nous en sommes toujours à la première étape, nous sommes en train de poser les bases et ce sera encore quelque chose à améliorer à l'avenir. L'objectif est de parvenir au niveau des huit premiers mais de faire tout cela dans le calme, patiemment. Nous sommes en pleine phase de construction. L'arrivée de Ruben aborde un élément différent, pour ancrer notre idée de jeu. Avec de nouveau éléments, nous espérons améliorer la qualité de l'équipe.

Je ne suis pas aussi satisfait que j'aurais pu l'être. Sincèrement, on aurait pu faire les choses un petit peu mieux que ça, faire arriver un nouveau joueur notamment.

Le bilan du mercato

Je ne suis pas aussi satisfait que j'aurais pu l'être. Sincèrement, on aurait pu faire les choses un petit peu mieux que ça, faire arriver un nouveau joueur notamment. On a cherché à pousser dehors les joueurs que l'entraîneur ne sélectionnait pas beaucoup. En fin de compte, ça reste la décision des joueurs et ces derniers sont protégés par un contrat. Ça renvoie à la mentalité des joueurs. Certains n'ont plus d'opportunités ici et vont en chercher ailleurs comme Benrahou ou Cafu. Ce qui est sûr c'est que j'aurai pu faire les choses différemment mais ce n'est pas toujours possible.

Eduardo Macia pose aux côtés du milieu de terrain espagnol Ruben Pardo. - Radio France
Eduardo Macia pose aux côtés du milieu de terrain espagnol Ruben Pardo. © Radio France - Arnaud Carré

Pas favorable aux prêts

J'ai travaillé aussi sur des prêts mais je pense que ce n'est pas une si bonne idée. Je préfère penser à des joueurs qui viennent, qui s'engagent, à qui on peut réellement donner des responsabilités. Souvent avec les prêts, il y a un problème de mentalité. Je préfère avoir un footballeur engagé, prêt à s'investir.

L'absence de marge financière

Au cours de ma carrière, j'ai fait face à de nombreuses situations. Les Girondins de Bordeaux, c'est un club important tout comme Liverpool ou Valence. Il ne s'agit pas que d'argent, il s'agit aussi d'une compétition. Ici, le défi était à la fois de construire une équipe et de construire un club. Mais il n'y a pas que la question de l'argent, c'est surtout une question de temps. Pour nous, il fallait chercher à savoir comment mettre en place notre stratégie. Alors bien sûr, le niveau financier conditionne le marché mais nous sommes des professionnels. Il nous faut nous adapter aux circonstances, faire le mieux possible et surtout adopter la bonne mentalité c'est à dire ne pas se plaindre, ne pas pleurer mais chercher des solutions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu