Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Nicolas de Tavernost à l'heure du choix

-
Par , France Bleu Gironde

Au lendemain d'une nouvelle défaite face à Montpellier, le représentant de l'actionnaire est attendu ce jeudi au Haillan pour une réunion de mi-saison qui ressemble fort à une réunion de crise. Au cœur des discussions, la situation de l'entraîneur Jocelyn Gourvennec.

Le représentant de M6, actionnaire des Girondins, s'est invité à la réunion prévue au Haillan.
Le représentant de M6, actionnaire des Girondins, s'est invité à la réunion prévue au Haillan. © Maxppp - Maxppp

Jocelyn Gourvennec espérait bien entrer au château avec trois points supplémentaires dans son escarcelle avant de présenter son bilan. Mais le match d'hier est passé par là et l'entraîneur va devoir trouver les mots et les arguments pour convaincre le représentant de l'actionnaire qu'il est toujours l'homme de la situation. 

Mercredi soir, juste après une nouvelle désillusion face à Montpellier (0-2), son président Stéphane Martin l'a une nouvelle fois défendu mais on a senti moins de conviction dans son propos que ces dernières semaines. "Aujourd'hui, c'est soutien à Jocelyn (Gourvennec). Les chocs psychologiques, ça ne marche pas à tous les coups."

Jusqu'ici, le président a toujours soutenu son entraîneur.
Jusqu'ici, le président a toujours soutenu son entraîneur. © Radio France - Arnaud Carré

Stéphane Martin : "On est au fond du trou"

Si Nicolas de Tavernost n'est pas du genre à tout bouleverser sur un coup de tête, la série actuelle, la plus mauvaise du club depuis 1970, a de quoi l'agacer voire l'inquiéter et l'homme est capable de trancher dans le vif. On se souvient du limogeage de Willy Sagnol en mars 2016. 

Jocelyn Gourvennec, dont la démission a une nouvelle fois été bruyamment réclamée mercredi par les Ultramarines, a expliqué qu'il ne quitterait pas le navire.

Jocelyn Gourvennec : "Quand on est dans un projet, on n'abandonne pas en cours de route"

Mais écarter un entraîneur ainsi que ses adjoints coûte cher et surtout ne garantit en rien un redressement. Conserver un technicien dont le travail est reconnu de tous et lui offrir au mercato deux ou trois joueurs qui vont bonifier l'équipe. Ou créer une onde de choc en plaçant quelqu'un d'autre à sa tête. Nicolas de Tavernost, lui seul, a la réponse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess