Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : 5000 spectateurs de moyenne en moins

lundi 8 octobre 2018 à 17:29 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Après un début poussif, les Girondins, 7èmes de la Ligue 1, ont bien redressé la barre. Et pourtant le public ne suit pas. En cinq matches de championnat, le Matmut Atlantique affiche une affluence en nette baisse avec une moyenne de 19250 spectateurs. Désaffection passagère ou pas ? Explications.

François Kamano célèbre son but face à Nantes dans un Matmut Atlantique qui sonne le creux.
François Kamano célèbre son but face à Nantes dans un Matmut Atlantique qui sonne le creux. © AFP - Nicolas Tucat

Bordeaux, France

58% de taux de remplissage en 2017, 63% en 2018 avec la sixième affluence de France. Le club s'est fixé le chiffre de 70% en fin de saison. Et va devoir cravacher pour y parvenir. Car avec une moyenne de 19250 spectateurs lors des cinq premières rencontres (Strasbourg, Monaco, Nîmes, Lille, Nantes), Bordeaux est loin de ses standards habituels. Il en avait attiré 24300 à pareille époque l'an dernier avec des affiches assez semblables (Metz, Troyes, Guingamp, Nantes, Monaco) en termes d'attractivité.

Dimanche, ils étaient 17014 dans les tribunes pour le derby face à Nantes contre 31046 le 15 octobre dernier pour le même match programmé à la même heure. Alors pourquoi cette désaffection ? 

A quand un samedi ?

La faute d'abord à l'effet de répétition. Avec la coupe d'Europe, pour laquelle ils n'étaient pas qualifiés la saison dernière, les Girondins ont joué neuf fois en deux mois dans leur stade et le porte monnaie de leurs supporters n'est pas sans fond. Autre problème, le jour des rencontres. Le Matmut Atlantique attend encore son premier samedi de foot. L'Europe, c'est juste après la débauche le jeudi, et du coup le championnat est décalé au dimanche. Pas simple, notamment pour les licenciés adultes qui jouent ce jour là. 

S'il se félicite d'un nombre d'abonnés stabilisé autour de 10 000 ainsi que d'un stade à guichets fermés lors du barrage retour de Ligue Europa face à La Gantoise, Jacques D'Arrigo, directeur commercial du club, reconnaît la baisse actuelle mais parle d'un "problème contextuel". Il se donne "deux à trois mois pour redresser la barre" et assure que Bordeaux travaille d'arrache-pied pour attirer au stade, via des opérations concrètes, les jeunes, les personnes âges ou encore les étudiants . 

Des invitations, des opérations commerciales et des billets à cinq euros avaient permis au Matmut de faire le plein face à La Gantoise. - Radio France
Des invitations, des opérations commerciales et des billets à cinq euros avaient permis au Matmut de faire le plein face à La Gantoise. © Radio France - Arnaud Carré

Jacques D'Arrigo : "Il faut qu'on redresse la barre pour atteindre les fameux 70% de taux de remplissage"

En attendant les affiches face au PSG, Toulouse, Marseille ou Lyon qui remplissent traditionnellement les tribunes et les caisses, on a hâte de voir si les bons résultats des joueurs de Ricardo ramèneront les supporters au stade le 28 octobre face à Nice et le 11 novembre face à Caen. Deux matches programmés le dimanche et dans une semaine européenne...

Les affluences cette saison

  • Bordeaux - Ventspils : 15863 le jeudi 2 août (20h45)
  • Bordeaux - Strasbourg : 23079 le dimanche 12 août (17h)
  • Bordeaux - Mariupol : 11375 le jeudi 16 août (20h45)
  • Bordeaux - Monaco : 21575 le dimanche 26 août (17h)
  • Bordeaux - La Gantoise : 35039 le jeudi 30 août (20h30)
  • Bordeaux - Nîmes : 15895 le dimanche 16 septembre (17h)
  • Bordeaux - Lille : 17395 le mercredi 26 septembre (19h)
  • Bordeaux - Copenhague : 11860 le jeudi 4 octobre (18h55)
  • Bordeaux - Nantes : 17 014 le dimanche 7 octobre (15h)