Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : sursaut attendu à Nantes, dans le derby de l'Atlantique

-
Par , France Bleu Gironde

Les Girondins de Bordeaux ne perdent plus depuis 2 matchs, mais ils sont loin d'avoir enclenché la "série" positive qu'espèrent leurs entraîneurs. Face à Nantes, juste derrière eux au classement, les Bordelais veulent prendre des points pour assurer au plus vite le maintien.

Le défenseur central Jules Koundé (20 ans) est l'une des satisfactions du côté de la jeune génération girondine.
Le défenseur central Jules Koundé (20 ans) est l'une des satisfactions du côté de la jeune génération girondine. © Maxppp - Josselin CLAIR

"On est loin d'être en Europe." Suite au match nul (0-0) à domicile face à la lanterne rouge Guingamp, Benoît Costil se montrait réaliste. Actuellement, Bordeaux ne joue pas la qualification en coupes européennes. Treizièmes de Ligue 1, les Girondins semblent traîner des crampons depuis plusieurs rencontres. Ils peinent à marquer et manquent de créativité. "Il faut retrouver un peu de folie" concluait le capitaine bordelais. Le derby de l'Atlantique contre des Canaris mal en point, ce dimanche, doit d'abord permettre de prendre des points, tempère l'entraîneur Eric Bedouet. Pour laisser définitivement derrière la zone rouge.

Assurer le maintien pour retrouver l'insouciance ?

Treizièmes de Ligue 1, les Girondins avancent au ralenti et affichent, avant cette 26e journée, quasiment le même écart avec le trio de tête (Lyon, 3e, est à 14 points) qu'avec le premier relégable (Caen, à moins 13 points). Un classement qui les oblige à regarder derrière, admet l'entraîneur Eric Bedouet, et une situation inconfortable pour une équipe "jeune, qui a besoin de confiance.

Eric Bedouet : "Il faut être prudent et ambitieux"

Est-ce parce que le maintien n'est pas assuré qu'en dépit de sa jeunesse, l'équipe semble avoir perdu l'insouciance de décembre ? "Il faut qu'on se mette à l'abri rapidement, parce que c'est une équipe qui a besoin d'être rassurée" confirme Eric Bedouet. "C'est un championnat très serré, il suffit de gagner 2-3 matchs et on passe à d'autres objectifs. Il faut faire attention, ça peut aller très vite."

Ils ne vont pas se laisser faire non plus ! - Eric Bedouet sur les Nantais.

Après le derby de la Garonne, remporté face à Toulouse, les Girondins se verraient bien prendre des points dans le derby de l'Atlantique, face à Nantes. Mais prudence, les Canaris, mal en point et touchés par la disparition d'Emiliano Sala, ont eux aussi besoin de points. "Il ne vont pas se laisser faire non plus !" sourit Eric Bedouet. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les sifflets du public bordelais : "C'est le métier qui veut ça"

Le public bordelais commence à être agacé par les performances de son équipe et de certains joueurs comme Karamoh ou Kamano, conspués lors du dernier match au Matmut Atlantique. "Ce n'est jamais agréable" admet Eric Bedouet, avant de relativiser : "C'est le métier qui veut ça. Les spectateurs manifestent leur mécontentement, ça arrive [mais] il ne faut pas que ça dure trop longtemps car l'équipe a vraiment besoin du public." Une nouvelle fois, il plaide la jeunesse d'une équipe avec qui "il faut être patient."  

Eric Bedouet : "L'équipe est jeune, il faut être patient"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess