Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Thierry Henry ne viendra pas

mardi 28 août 2018 à 8:58 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu

Le meilleur buteur de l'histoire des Bleus ne débutera pas sa carrière d'entraîneur avec les Girondins de Bordeaux. Radio France confirme ce mardi matin l'information publiée par le journal L'Equipe. Thierry Henry a refusé la proposition des actuels et futurs propriétaires du club bordelais.

Thierry Henry ne sera pas le prochain entraîneur des Girondins.
Thierry Henry ne sera pas le prochain entraîneur des Girondins. - © Maxppp

Bordeaux, France

Le feuilleton a pris fin. Thierry Henry ne sera pas le prochain entraîneur des Girondins de Bordeaux. Il ne prendra pas la succession de Gustavo Poyet sur le banc des Marine et Blanc. Selon les informations du service des sports de Radio France, confirmant les infos du journal L'Equipe, l'ancien champion du monde n'a pas réussi à se mettre d'accord avec GACP, le fonds de pension américain qui doit prendre dans quelques semaines les rênes des Girondins de Bordeaux. 

Nous confirmons la fin des négociations —Stéphane Martin le président des girondins à l'AFP

Salaire et ambitions

Le projet aurait buté sur deux aspects principaux. Du côté américain, c'est le salaire réclamé par un entraîneur novice qui a bloqué. Thierry Henry aurait demandé 200.000 euros par mois avant de revoir quelque peu ce chiffre à la baisse lors des négociations. La commission de son agent a également constitué un frein important. De son côté, Thierry Henry n'aurait pas été convaincu par le projet des Américains et sur la capacité à lui offrir les joueurs lui permettant de pratiquer le jeu qu'il désire mettre en place.

Un échec qui pose question

Alors que les noms de Claudio Ranieri et du Brésilien Ricardo ont été cité comme plan B en cas d'échec des négociations avec Thierry Henry, les Girondins sont toujours sans entraîneur à deux jours de la réception de La Gantoise pour une place en phase de poules de l'Europa League. L'intérim d'Eric Bédouet sur le banc devrait se poursuivre, Nicolas de Tavernost ayant annoncé dès dimanche soir qu'aucune officialisation n'aurait lieu avant ce mercredi. La non-venue de Thierry Henry a tout de même mis en lumière la difficulté de la période actuelle chez les Girondins. M6 est toujours aux commandes mais l'avis de GACP est prépondérant et la relation entre l'actuel et le futur propriétaire ne parait pas des plus claires alors que Bordeaux Métropole doit encore valider la passation de pouvoir lors d'un conseil métropolitain programmé le 28 septembre.