Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Girondins de Bordeaux : Vaincre et sourire contre l'Olympique de Marseille

samedi 18 novembre 2017 à 17:22 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Une victoire ce dimanche, contre l'Olympique de Marseille, au Matmut Atlantique, pour le compte de la 13e journée de Ligue 1 pourrait permettre d'oublier les problèmes. Une défaite, en revanche, aurait beaucoup de mal à être pardonnée, alors que Bordeaux est invaincu contre Marseille depuis 40 ans.

Si les Bordelais veulent de nouveaux communier avec leurs supporters, la défaite est interdite ce dimanche contre Marseille.
Si les Bordelais veulent de nouveaux communier avec leurs supporters, la défaite est interdite ce dimanche contre Marseille. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

La plupart de ceux qui seront dans les tribunes du Matmut Atlantique, ce dimanche soir, n'ont jamais connu ça. Ça ? Une victoire de Marseille sur les terres des Girondins de Bordeaux. L'invincibilité (ou la malédiction suivant de quel côté on se place) dure depuis 40 ans, et le 1er octobre 1977, quand Marseille était venu s'imposer deux buts à un. Depuis, Bordeaux-Marseille devient, tous les ans un plus, le match de l'année pour les supporters, qui l'ont déjà bien lancé sur les réseaux sociaux.

De quoi, presque, faire passer le reste de la saison pour des aimables péripéties. Et donner l'impression qu'une victoire des Marine et Blanc ferait oublier leur très mauvaise série de quatre défaites sur les cinq derniers matchs. Les Ultramarines, qui devraient fêter leur 30 ans avec un impressionnant tifo, l'ont même sous-entendu.

Pourtant, outre toute cette dimension symbolique, la victoire est d'abord impérative pour des questions purement comptables. Avec 16 points, les Girondins en ont déjà 8 de retard sur Marseille, calé à la quatrième place. Si les Girondins espèrent encore perturber le "Big 4" (Paris-Monaco-Lyon et Marseille donc), ils seraient bien inspirés de commencer par prendre trois points face aux Phocéens.

Vukasin Jovanovic, suspendu, va manquer à l'arrière-garde bordelaise.  - Radio France
Vukasin Jovanovic, suspendu, va manquer à l'arrière-garde bordelaise. © Radio France - Justine Hamon

Pour cela, le groupe a vécu deux semaines de travail intense, trêve internationale oblige. Si les joueurs veulent justifier l'amour que leur porte Jocelyn Gourvennec, comme il l'a dit en conférence de presse, ils vont devoir montrer davantage de caractère que lors de la défaite à Rennes. Les déclarations de entraîneur : "les joueurs se sont vus cette semaine, sans le staff", semblent aller dans ce sens. Mais le caractère, et le leadership ne s’acquièrent pas en 15 jours.

La déclaration d'amour de Jocelyn Gourvennec à ses joueurs.

Une défense à refaire

D'autant que le capitaine Jérémy Toulalan est incertain, souffrant d'un torticolis. Il ne s'est pas entraîné avec le groupe cette semaine. Comme son habituel compère de défense centrale, Vukasin Jovanovic est suspendu, cela pose des questions sur la solidité de la défense bordelaise. Igor Lewczuk, le Polonais sera titulaire, mais avec qui ? Le jeune Olivier Verdon (22 ans), quatrième dans la hiérarchie, mais aucun match en Ligue 1 ? Théo Pellenard, habituel latéral gauche ? Ou Toulalan, finalement ? Face à une attaque marseillaise impressionnante, la défense devrait en tout cas être mise à rude épreuve.

La 13e journée de Ligue 1

Le classement