Football

Ligue 1 - Gravelaine - "Ne vous attendez pas à ce qu'il y ait 4 joueurs au SM Caen en décembre"

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 13 décembre 2016 à 11:29

Gravelaine : "On a confiance en ce groupe"
Gravelaine : "On a confiance en ce groupe" © Maxppp - Jean Yves Desfoux

Le directeur général du SM Caen était l'invité ce lundi de l'émission Allo Malherbe. Xavier Gravelaine a répondu aux questions des auditeurs. Il fait confiance aux joueurs pour redresser la situation. Le mercato dépendra des opportunités : "N'attendez pas l'arrivée de 4 joueurs en décembre."

La rentrée en Coupe de France du stade Malherbe de Caen

La date est désormais connue, ce sera le samedi 7 janvier à 15h à Ste Geneviève des Bois (CFA2) en région parisienne. "On n'a pas été chanceux depuis deux ans, on avait pris des gros (Élimination d'entrée face à Dijon et Marseille). Là on a pris un club de CFA2, c'est parfait. Cela ne veut pas dire que c'est gagné. C'est un match piège car si on perd c'est là qu'il y a le plus de critique."

Le report du match Nantes-Caen

"Cela dépend de la date où on rejouera le match. Tout va dépendre de la qualification de Nantes en Coupe de la Ligue mais j'espère qu'on va le jouer en janvier. C'est vrai que c'est embêtant parce que je sentais que le groupe était bien. C'est la vie, c'est pareil pour Nantes, c'est pas pour ça qu'il faut avoir peur du match décalé."

"On avait un objectif après discussion avec les joueurs sur les trois matchs avant la fin de l'année. Quand je parlais qu'on avait vraiment pas de chance et bien cela continue. Vivement 2017"

"C'est surtout un objectif qu'on s'était fixé des trois matchs. On avait un objectif après discussion avec les joueurs sur les trois matchs avant la fin de l'année. Quand je parlais il y a une semaine qu'on avait vraiment pas de chance et bien cela continue. Vivement 2017. Il nous reste deux matchs : un match compliqué, Metz chez nous et puis surtout avec la tornade de Monaco mais on est obligé d'y passer. Ce sont les aléas et on fera avec."

L'annulation du déplacement à Nantes et les supporters caennais.

Je crois qu'on s'entend très bien avec Christophe (Olaf). On en discutera mais c'est vrai qu'on a la chance d'avoir pas mal de supporters même si là c'était un petit peu restreint au niveau de la préfecture. Oui, on va faire quelque chose maintenant on a l'habitude d'aider notre Kop avec qui on s'entend bien.

Le Mercato

On verra bien si au Mercato on trouvera une solution sur le couloir gauche mais il ne faut pas prendre pour prendre. Il y a quelques années, Tapie ne faisaient jouer que ses 13 joueurs, moi j'ai connu ça au PSG. Maintenant dans le football moderne ça va tellement plus vite et il y a tellement d'échéances qu'on a besoin d'un groupe étoffé. Je dis à gauche parce que Manu (Imorou) a des pépins mais peut-être que ça ira mieux. On a Jeff Louis qui va revenir, Mouhamadou Dabo et puis il y a les jeunes aussi.

"Ce sont les opportunités qui vont choisir. Ne vous attendez pas à ce qu'il y ait quatre joueurs au stade Malherbe en décembre."

Vous avez vu que chaque année, au Mercato d'hiver, on a toujours fait que cela aille ou moins bien. On ne va pas faire pour faire, on a déjà un gros effectif (30 joueurs avec les gardiens). Maintenant, si l'entraîneur a besoin de choses supplémentaires on essayera de les faire mais un mercato d'hiver n'a rien à voir avec un mercato d'été. Ce sont les opportunité qui vont choisir mais ne vous attendez pas qu'il y ait quatre joueurs au stade Malherbe de Caen au mois de décembre.

La piste Pedro Santos cet été

"A six millions d'euros, ça m'étonnerait. Ou à 3 ou à 4... vous voyez ce que je veux dire. Ce n'est pas moi qui ait fait les négociations mais je les ai suivi. Au fur et à mesure que cela montait.. enfin chaque jours j'avais l'impression de prendre 500.000 euros donc voilà, il y a des négociations qui tournent bien et puis il y en a d'autres."

"Après cela dépend ce qu'il y a sur le marché. Déjà, c'est ce que j'ai expliqué aux joueurs de la part du président- parce qu'il leur a déjà dit - c'est que d'abord on a confiance en ce groupe. Je sais qu'on a loupé le début de saison, je sais qu'on est pas sur la 7e place de l'an dernier mais je répète la même chose : quand on parle d'une stabilité entre la 8e et la 13e place, c'est sur cinq ans. "

"C'est ce que j'ai expliqué aux joueurs de la part du président. On a confiance en ce groupe."

"Quant on démarre mal, il y a deux solutions : reprendre confiance et atteindre déjà le premier objectif qu'est le maintien mais ce n'est pas la même situation qu'il y a deux ans." Quand à la piste Sylvain Armand, le directeur général a démenti en disant "Rennes a beaucoup de joueurs mais je ne crois pas, non."

Réécoutez Allo Malherbe et Xavier Gravelaine