Football

Ligue 1 (J12) - L'exploit de Caen met fin à l'invincibilité du leader niçois (1-0)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 6 novembre 2016 à 17:24

Ivan Santini a marqué sur pénalty l'unique but de la rencontre juste avant la mi-temps.
Ivan Santini a marqué sur pénalty l'unique but de la rencontre juste avant la mi-temps. © Maxppp - Stéphane Geufroi

Auteur d'un match plein au stade d'Ornano, le Stade Malherbe de Caen est la première équipe à faire tomber Nice en Ligue 1 cette saison, après douze journées. Ivan Santini a marqué l'unique but du match sur pénalty juste avant la mi-temps (42'). Caen remonte à la 15ème place.

Caen se relance ! Après trois défaites consécutives, le Stade Malherbe de Caen est venu à bout du leader niçois, invaincu depuis le 30 avril. Avec ces trois points supplémentaires, Caen grappille trois places et se retrouve 15ème.

Même système, mêmes joueurs

Pour ce match face au leader du classement, Patrice Garande renouvèle sa confiance aux onze joueurs titulaires lors de la défaite à Nancy (2-0). Il utilise aussi le 5-3-2 des deux matchs de la semaine passée en Lorraine. Seul ajustement, Yahia passe dans l'axe de la défense à trois, Adéoti décale à gauche.

Nice confisque le ballon des le début de la rencontre mais ne parvient pas à contourner le bloc défensif caennais. Après un premier quart d'heure attentiste et solide, Caen se projette vers l'avant. Ronny Rodelin allume les premières mèches (20', 25') avant que Damien Da Silva n'oblige Yoan Cardinale à la parade sur corner (30').

Nice réagit timidement d'une frappe de Pléa à l'entrée de la surface, sans problème pour Vercoutre (31'). Caen prend ensuite les devants sur une bévue de Sarr. Sa perte de balle à 30 mètres des buts oblige Dalbert a concéder un pénalty devant Rodelin. Santini ne tremble pas en prenant Cardinale à contrepied (42').

Pas vraiment inquiété en deuxième mi-temps

Caen fait le dos rond en deuxième période, même si Guilbert est tout proche de doubler la mise dès la reprise, d'une tête à bout portant (46'). Nice, brouillon et sans doute fatigué, ne parvient quasiment pas à se montrer dangereux, à l'exception d'un tir de Belhanda (61') et d'un autre de Balotteli qui trouve le poteau (63').

Dans les ultimes minutes, le leader de Ligue 1 multiplie les corners mais les Caennais, héroïques, solidaires et généreux, repoussent tous les assauts. Caen renoue avec la victoire juste avant la trêve internationale. Parfait pour travailler dans la tranquillité et la sérénité pendant quinze jours avant le déplacement à Marseille.

Les réactions

"Aujourd'hui, on a eu tous la générosité nécessaire pour s'imposer dans ce genre de match. le 5-3-2 est le système qui nous permet d'être le plus efficace, défensivement et offensivement. Je savais que le niveau et la place au classement, ne reflète pas le véritable potentiel de mon équipe. Je pense qu'on est meilleur que la saison dernière. On avait juste un visage différent avec un jeu différent mais les joueurs n'en avaient peut être pas encore conscience. Mes joueurs ont des possibilité, on a toujours moyen de faire une bonne saison". Patrice Garande

"On a marqué quand il fallait, juste avant la mi-temps, même s'il restait cinq minutes avant la pause, on a bien tenu. C'est ce qu'on a travaillé toute la semaine à l'entrainement et ça a marché. Il n'y a pas eu forcément d'inquiétude, on se sentait solides tous ensemble. Le travail n'a pas marché face à Nancy mais aujourd'hui, oui, face à Nice". Jean-Victor Makengo

"Une victoire qui fait beaucoup de bien. J'espère qu'elle nous donnera de la confiance pour les prochains matchs. Ce 5-3-2 est un système qui nous réussit plutôt. On a super bien travaillé cette semaine pour que tout soit parfait. Ça a payé, il n'y avait quasiment d'erreur. Battre Nice sans encaisser de but, c'est encore plus fort car c'est une équipe qui en passe quatre à tout le monde depuis quelques matchs. Tu te dis que tu n'as rien à perdre, si tu perds c'est normal, si tu gagnes, c'est un exploit. Nous, on y a cru et ça s'est très bien passé ce soir". Jordan Adéoti

Place maintenant à quinze jours sans match de Ligue 1. C'est la trêve internationale. Yann Karamoh et Jean-Victor Makengo iront jouer avec l'équipe de France des moins de 19 ans, Emmanuel Imorou avec le Bénin et Syam Ben Youssef avec la Tunisie. Le prochain rendez-vous avec l'actu du Stade Malherbe sur France Bleu, c'est lundi 18h10 avec Olivier Duc et Boris Letondeur pour Allo Malherbe. Vos appels au 02 31 44 48 44.