Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% DFCO

Ligue 1 (J16) - Le DFCO face à Monaco, pour enfin marquer et gagner à domicile ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Deux défis attendent le DFCO face à l'AS Monaco, dimanche 20 décembre 2020, pour la 16e journée de Ligue 1. Retrouver le chemin des filets, et enfin gagner à domicile. En s'appuyant sur les deux anciens monégasques de l'effectif dijonnais ?

Le défenseur Jonathan Panzo, ici contre l'ASSE, va retrouver son ancien club
Le défenseur Jonathan Panzo, ici contre l'ASSE, va retrouver son ancien club © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Pour le dernier week-end avant Noël, on se presse dans les magasins pour acheter des cadeaux. Et si le DFCO en offrait un à ses supporters avec une victoire, dimanche 20 décembre 2020, pour la 16e journée de Ligue 1 ? Trois jours après la défaite contre le LOSC, réception de l'AS Monaco, avec un coup d'envoi à 15 heures, au Stade Gaston Gérard. Le DFCO est toujours amoindri par des blessures, même si Senou Coulibaly est de retour. 

"Il n'y a pas d'extérieur ou de domicile" 

Le DFCO a la chance d'enchaîner deux rencontres à domicile face à deux "gros" du championnat, Lille et Monaco. Ça, c'est ce qu'on dirait en tant "normal", lorsqu'aucun (corona)virus ne vient perturber nos vies en vidant les stades. "Aujourd'hui, ça ne veut rien dire, avance David Linarès. À la Beaujoire (à Nantes, 1-1, ndlr), il n'y a avait pas un milieu hostile. À domicile, on n’est pas performants, mais il n'y a pas de complexe ou de sentiment d’infériorité". Le DFCO aura à cœur de signer sa première victoire de la saison à la maison face aux Monégasques, qui restent de leur côté sur trois défaites consécutives. Ou au moins de marquer sur la pelouse de Gaston Gérard, ce qui n'est pas arrivé depuis quatre matchs. 

Avec les huis clos, la différence entre domicile et extérieur s'estompe selon David Linarès

À l'attaque! 

Après 15 journées, le DFCO a la pire attaque de Ligue 1, avec seulement neuf buts marqués. Son meilleur buteur, Mama Baldé, touché à la cuisse, a manqué les deux derniers matchs face à Nantes et Lille. Son remplaçant, Moussa Konaté, s'est illustré en ouvrant son compteur avec les "Rouges" face aux Canaris, mais peine toujours à se montrer dangereux. Dans la hiérarchie des n°9, depuis deux rencontres, l'international espoir roumain Alex Dobre, repositionné en pointe, semble être passé devant Aurélien Scheidler. Vous l'aurez compris, presque à la moitié du championnat, on tâtonne encore dans ce secteur. 

De quoi donner des idées au DFCO pour le mercato, qui ouvre début janvier ? Même s'il est "vraiment focus sur les deux derniers matchs", David Linarès le reconnaît : "on en parle". Des recrues en attaque, principalement ? "C'est une bonne remarque oui, s'amuse-t-il, en attaque on a des choses à améliorer, ça fait partie des discussions qu'on a entre nous". La partie de poker peut (re)commencer. 

Retrouvailles pour deux dijonnais 

Deux joueurs du DFCO retrouvent dimanche après-midi leur ancien club : Jonathan Panzo et Arthur Zagré. Deux joueurs arrivés cet été qui connaissent des fortunes diverses en Bourgogne. 

Jonathan Panzo 

Jonathan Panzo, 20 ans, international espoir anglais, s'est tout de suite imposé en défense dans la charnière centrale, aux côtés du capitaine Bruno Ecuele Manga. Il a joué 12 matchs, dont 11 en tant que titulaire. Panzo alterne le très bon - voire l'excellent, face à Saint-Etienne - et le moins bon, comme le prouvent les trois pénaltys qu'il a provoqué depuis son arrivé ... ou l'erreur qui coûte le deuxième but lillois lors de la dernière journée. 

Pour autant, son entraîneur, David Linarès, qui évoque "un très jeune joueur, déjà très professionnel", lui renouvelle sa confiance. "Je l'ai vu, on en a discuté, il est en train d'apprendre l'exigence du poste de défenseur central. Il avait certains clients face à Lille qui sont ce qui se fait de mieux en France. C'était un bon test. Il n'est pas content de sa performance, mais je sais que c'est quelqu’un qui va tout mettre en place pour repartir de l'avant", analyse le coach dijonnais. 

Et sur cette fâcheuse tendance à provoquer des pénaltys ? "Des fois il faut savoir rester en opposition, d'attendre le bon moment pour que l'attaquant fasse l'erreur, je pense qu'il paye un peu de se jeunesse et de sa fougue dans ce genre de situations", analyse Linarès. Pour le côté offensif en revanche, il y a plusieurs semaines déjà, le technicien dijonnais louait les qualités balle au pied du jeune anglais : tête haute, ballon porté vers l'avant, relance propre. La réincarnation bienvenue du fameux "libéro à l'ancienne" cher à nos grands-parents. 

Arthur Zagre 

L'autre ex-monégasque du DFCO, c'est Arthur Zagre, 19 ans, dernier arrivé du mercato estival dijonnais, prêté pour deux ans avec une option d'achat. Régulièrement appelé dans le groupe, il n'est pas encore entré en jeu avec le maillot rouge. Présenté comme un latéral gauche, il pourrait faire ses débuts à un autre poste. "Par rapport à son positionnement, on se pose encore des questions sur son réel poste, explique Linarès. Il avait déjà joué milieu relayeur et récupérateur. Il a ce volume de jeu, il est propre dans ses transmissions, après faire la différence en un contre un ... je le vois plus comme un milieu de terrain que comme un milieu créatif ou excentré".

L'international U19 français semble en tout cas avoir les faveurs de son coach : "C'est quelqu’un qui travaille très bien à l'entrainement, jeune mais avec un bonne conscience professionnelle. Il faut qu'il continue à travailler. Ce ne sera pas facile parce qu'il a un physique particulier (1m68, trois centimètres de plus que Maradona, ndlr), mais c'est un joueur qui a beaucoup d'envie, beaucoup de qualités techniques. Il faut qu'il continue à progresser". En attendant, il faut pour l'instant se contenter de le voir nous gratifier de superbes gestes techniques à l'échauffement.

Match à suivre en intégralité sur France Bleu Bourgogne dimanche 20 décembre, avant-match dés 14h45

Choix de la station

À venir dansDanssecondess