Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Ligue 1 (J18) | Le Stade de Reims à la relance après sa victoire contre Strasbourg (2-1)

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Dans un contexte pesant après l'attaque qui a touché Strasbourg mardi, le Stade de Reims a imposé un rythme que les Alsaciens n'étaient pas prêts à suivre ce samedi. Face à l'apathie adverse, Reims a parfois souffert sans trop être inquiété. Surtout, il se permet de regarder vers le haut en L1.

Moussa Doumbia a montré la voie aux Rémois en marquant rapidement
Moussa Doumbia a montré la voie aux Rémois en marquant rapidement © Maxppp - Maxppp

Dans un froid digne d'un rude hiver, le Stade de Reims a maîtrisé ses émotions. Peut-être plus que les Strasbourgeois, dont la préparation a forcément été perturbée par l'attentat qui a touché leur ville en début de semaine. Peut-être aussi que l'aura de Raymond Kopa, dont la statue a été dévoilée et inaugurée sur le parvis de Delaune juste avant la rencontre a aussi pesé. Bien mieux entrés dans le match, les Rémois n'ont en tout cas pas tardé pour débloquer la situation.

Dès la 6e minute, Moussa Doumbia héritait de son propre centre, mal renvoyé par Stefan Mitrovic. Sans se poser de question, l'international malien reprenait de demie-volée, fouettant un ballon qui termine hors de portée du gardien strasbourgeois. La suite est dans la continuité. Gênés par le pressing des locaux, les protégés de Thierry Laurey peinent à sortir le ballon proprement, perdant souvent la possession dans leur propre camp. Pour autant, les offensives marnaises demeurent inefficaces, la faute à une dernière ou avant-dernière passe imprécise, ou à des sauvetages sur la ligne des défenseurs adverses.

A ne pas se mettre à l'abri, les Rémois se soumettent à la possibilité d'un réveil alsacien. Il interviendra, avec un peu de chance, au retour des vestiaires. Jonas Martin réalise une percée inarrêtable avant de frapper. Edouard Mendy peine à juger la trajectoire et renvoie le ballon sur Adrien Thomasson. La sentence est irrévocable (1-1, 49e). Pas de quoi complexer les Rémois. Rémi Oudin puis Yunis Abdelhamid relancent la machine rouge et blanche. Mais c'est Mathieu Cafaro, à peine entré en jeu qui libère les siens d'un superbe coup-franc direct (66e). Plus en difficulté ensuite, les hommes de David Guion, n'ont plus craqué. Désormais avec 25pts, le Stade de Reims penche décidément vers le bon côté, celui de la première moitié de classement.

-

A Reims (Stade Delaune), le Stade de Reims bat Strasbourg 2-1 

  • Mi-temps : 1-0
  • Spectateurs : 12171
  • Arbitre : M. Florent Batta
  • Pelouse : bonne
  • Buts : Doumbia (6e), Cafaro (66e) pour Reims ; Thomasson (49e)
  • Avertissements - au Rémois Alaixys Romao (71e) ; au Strasbourgeois Stefan Mitrovic (76e)
  • Reims : Mendy - Konan, Abdelhamid, Engels, Foket - Romao, Chavalerin, M. Martin (cap) (Cafaro, 64e), Doumbia (N'Dom, 77e), Suk (Ojo, 88e), Oudin. Entr. : David Guion 
  • Strasbourg : Sels - Martinez, Koné, Mitrovic (cap), Caci (Zohi, 76e), Lala, J. Martin, Sissoko (Da Costa, 83e), Thomasson, Ajorque (Corgnet, 66e), Mothiba. Entr. : Thierry Laurey
-
-
-
-
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess