Football

Ligue 1 (J2) - Deuxième défaite consécutive pour Caen, battu par Saint-Etienne (0-1)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin samedi 12 août 2017 à 23:48

Buteur contre son ancien club, Romain Hamouma a permis à Saint-Etienne de s'imposer contre le SM Caen de Bessat.
Buteur contre son ancien club, Romain Hamouma a permis à Saint-Etienne de s'imposer contre le SM Caen de Bessat. © Maxppp - Marc Olivier

Comme à Montpellier lors de l'entame de la saison, Caen s'est incliné 1-0, face à l'AS Saint-Etienne cette fois, pour la première de la saison à d'Ornano, lors de la deuxième journée de Ligue 1. Avec ces deux défaites, Caen réalise sa pire entame depuis 20 ans, et se retrouve 15ème.

Malgré une prestation solide et encourageante, le Stade Malherbe de Caen a concédé contre Saint-Etienne sa deuxième défaite de la saison en autant de match. Rageant pour un collectif bien plus entreprenant que la semaine passée à Montpellier.

Caen a entamé la rencontre en pressant très haut, une attitude conquérante qui a gêné Saint-Etienne pendant près d'un quart d'heure. Les Verts se sont réveillé par l'intermédiaire de Tananne, qui par deux fois sur la même occasion a fait briller Vercoutre. D'abord d'une tête déviée du bout des gants sur la transversale, puis d'une reprise repoussée du biceps.

Vercoutre, homme de cette première mi-temps puisque juste avant la pause, il réussit un nouveau double arrêt, au sol cette fois, face à Hamouma et Tananne , encore lui. Entre-temps, Rodelin et Bessat avait mis Ruffier à contribution avec deux tirs en dehors de la surface.

Petite erreur, grosse conséquence

Au retour des vestiaires, après la pause, Caen maîtrise son match, Santini trouve même le poteau d'une tête consécutive à un bon travail de Féret sur la droite de la surface (53'). La chance est passée. A la 67ème minute, le trio de milieu malherbiste bafouille un ballon. Delaplace, Avounou et surtout Féret laisse Dabo envoyer sur orbite Hamouma. L'ancien Caennais ne rate pas l'offrande et crucifie Vercoutre d'un tir, quelque peu manqué, entre les jambes (0-1).

Caen tente bien de réagir en fin de match mais il n'y avait plus beaucoup d'essence dans le moteur. Kouakou remplace Bazile tandis que Peeters supplée Avounou, sans effet. Santini, encore lui, encore de la tête, se montre dangereux mais pas assez pour surprendre Ruffier. Caen rate sa première de la saison à d'Ornano et porte à sept son nombre de défaites d'affilée à d'Ornano. Depuis le 21 février, pas une seule victoire à domicile pour les Rouges et Bleus.

Même si la prestation n'a pas été mauvaise et que la situation n'est pour l'instant pas inquiétante, les nuages se massent au dessus des Malherbistes, qui devront réagir dimanche prochain, à Lille, là où ils n'ont plus gagné depuis 25 ans. Bon courage !

Les réactions