Football

Ligue 1 (J21) : Reims s’accroche à Ajaccio

Par Martin Bourdin, France Bleu Champagne-Ardenne samedi 16 janvier 2016 à 9:22

 Comme souvent cette saison, Nicolas De Préville a été le meilleur rémois samedi
Comme souvent cette saison, Nicolas De Préville a été le meilleur rémois samedi © Maxppp - Eric Baledent

Au terme d’un match très disputé et très mal entamé, le Stade de Reims a réussi à conserver le point du match nul sur la pelouse du Gazélec Ajaccio. Malgré trois erreurs individuelles qui coûtent cher, cette rencontre pourrait permettre aux Rémois de retrouver un peu de confiance.

A quelques centimètres près, le Stade de Reims aurait pu mener de deux buts à Ajaccio dans cette partie et la suite aurait peut-être été très différente. Mais la frappe de Siébatcheu, juste après la reprise (47e), était trop molle et Kader Mangane a pu dégager le ballon sur sa ligne. Et même si les Rémois se sont bien accrochés au cours de cette deuxième période, le Gazélec a fini, et c’est assez logique, par égaliser (2-2, 72e).

Le regret, finalement, c’est que cette égalisation aura été rendue possible par une deux énormes erreurs individuelles. Celle d’Anthony Weber, d’abord, qui, à force de vouloir bien relancer, a effectué une passe en retrait pour personne. Celle, ensuite, de Jaba Kankava, qui se laissa avoir beaucoup trop facilement par Ducourtioux après avoir récupéré le ballon. La suite ? Centre du latéral ajaccien, tête de Larbi sur le poteau et Djokovic opportuniste pour pousser la balle dans les buts.

Une égalisation méritée tant le Gazélec a dominé de la tête et des épaules le second acte. Mais la prestation rémoise n’avait pas grand-chose à voir avec celle rendue une semaine plus tôt face à Toulouse. Solidaires, combatifs, Reims a parfois donné l’impression de pouvoir maintenir l’avantage acquis à la pause grâce à un Nicolas De Préville des grands soirs.

Reims reste au contact

Après l’ouverture du score très précoce de Boutaïb, sur une autre erreur individuelle de Mandi cette fois (0-1, 2e), c’est bien le petit attaquant rémois qui a remis son équipe dans le bon sens. En profitant d’abord d’un contrôle manqué par Siébatcheu pour ajuster Clément Maury d’une frappe croisée (1-1, 23e). Puis en lobant magnifiquement le gardien corse dans un angle restreint (2-1, 31e).

C’est d’ailleurs cette réaction, voir des joueurs capables de remonter une situation bien mal engagée, qui a de quoi rassurer après cette rencontre. Certes, la rencontre n’a pas été d’un grand niveau technique. Mais dans les attitudes, les Rémois, à l’image des deux pistons du 5-3-2 choisi par Olivier Guégan, Franck Signorino et Hamari Traoré, ont su répondre présent.

Après les deux gifles reçues à Chambly et contre Toulouse et face à un adversaire invaincu depuis trois mois, c’était le minimum pour espérer ramener des points. Il n’y en aura qu’un seul de plus dans l’avion qui ramènera les Rémois de Corse. Mais il leur permet, après cette 21e journée de Ligue 1, de rester au-dessus de la zone de rélegation. Et, peut être plus important, de rester au contact de l’adversaire du soir.

LA FEUILLE DE MATCH

Buts : Boutaib (2e) et Djokovic (72e) pour le Gazélec ; De Preville (23e et 31e) pour Reims.

Avertissements : Tshibumbu (74e) et Djokovic (83e) pour le Gazélec.

Gazélec : Maury - Coeff, Mangane, Bréchet (cap), Sylla - Youga (Ducourtioux, 67e), Le Moigne, Larbi - Djokovic - Tshibumbu (Pujol, 84e), Boutaib (Mayi, 58e). Entraîneur : Thierry Laurey.

Reims : Placide - Traore, Fofana, Mandi (cap), Weber, Signorino - Oniangue, Charbonnier (Kamara, 78e), Kankava - de Preville (Peuget, 88e), Siebatcheu (Fortes, 85e). Entraîneur : Olivier Guégan.

SUIVEZ LA RENCONTRE EN DIRECT A PARTIR DE 19H30