Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 (J28) - Caen frustré, reste à portée du danger (2-3)

samedi 4 mars 2017 à 23:08 Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Globalement dominateur, le Stade Malherbe de Caen s'est incliné contre Angers au stade d'Ornano lors de la 28ème journée de Ligue 1. Dans le duel des équipes qui relevaient la tête, les scoïstes poursuivent leur série, Caen, toujours 14ème, devra repartir de l'avant contre Nice et Monaco.

La volonté de Julien Féret n'aura pas suffi, Angers s'impose à d'Ornano (2-3)
La volonté de Julien Féret n'aura pas suffi, Angers s'impose à d'Ornano (2-3) © Maxppp - Stéphane Geufroi

Dans un match plaisant, d'une grande intensité, Caen n'a pas réussi à éviter la défaite contre Angers. Globalement dominateurs, les Caennais ont pêché par des erreurs individuelles. La guigne, toujours handicapante, n'a encore pas épargné le SMC, qui a perdu Seube et Delaplace sur blessure.

Inaction, réaction

Efficacité, le maitre-mot du premier quart d'heure. Lancé en profondeur dans le dos de Yahia, Toko Ekambi dépose le défenseur caennais puis Rémy Vercoutre pour l'ouverture du score (0-1, 5'). Quasiment dans la foulée, après une remontée d'Adéoti et une ouverture sublime vers Rodelin, le premier tir cadré fait mouche. L'attaquant réunionnais marque son troisième but en autant de matchs (1-1, 11').

Dans ce début de match fou, les Angevins repassent devant grâce à son géant NDoye. Sur un centre de Cissokho, le capitaine scoïste décolle au dessus d'Adéoti pour marquer de la tête (1-2, 21'). Ce but calme le rythme de la rencontre et à la pause, les visiteurs mènent.

Nouvelle balle dans le pied

Dès le retour des vestiaires, Caen doit composer avec les blessures de Seube et Delaplace. Pire, sur la première contre-attaque angevine, Adéoti, délaissé par ses compères de la charnière centrale, concède un pénalty pour une faute sur Toko-Ekambi. Mangani le transforme (1-3, 48'). Son troisième pénalty contre Caen cette saison.

Dos au mur, Malherbe se jette vers l'avant. La domination est intense, accentuée par les encouragement du public de d'Ornano. A la suite d'une perte de balle de Cissokho, le SMC réduit la marque. Rodelin s'échappe sur la droite et centre pour Karamoh. La reprise du jeune malherbiste est repoussé par Michel, sur Santini qui retrouve enfin les filets après huit matchs sans scorer (2-3, 68').

Dans la folie de la fin de match, Caen est tout proche d'égaliser. Durant vingt minutes, les Caennais occupent le camp angevin, pilonnent l'arrière garde scoïste mais le ballon ne pénètrera pas au fond du but de Michel. Le SMC s'incline et laisse Angers s'échapper à cinq points. Avec 31 unités, Caen reste tout de même 14ème, gardant quatre longueurs d'avance sur Dijon, barragiste, et six sur la zone rouge avant d'affonter coup sur coup, Nice et Monaco, candidats au titre.

Réactions

"C'est pas le scenario qu'on avait envisagé mais moi ce que j'ai envie de retenir c'est la réaction des joueurs et le comportement pour tenter de revenir. C'est compliqué de revenir quand on encaisse des buts de cette façon. Angers a joué exactement comme nous, ça nous a surpris parce qu'il ne le font jamais mais ça n'est pas la raison de la défaite. Les buts que l'on prend, ce sont des erreurs de notre part. J'ai essayé de changer de système pour leur poser des problèmes. Mais nous, quand on fait des erreurs techniques, on les paie cash". Patrice Garande, entraineur du SM Caen

"Très déçu, il va falloir aller chercher des points à l'extérieur. Dans l'état d'esprit on y était quand même, il y a eu une belle réaction et aussi analyser les buts encaissés, qui sont vraiment évitables. Il ne faut pas baisser la tête, c'est ceux qui vont lâcher qui vont descendre". Vincent Bessat, ailier du SM Caen

"On n'est pas gâté mais il faut faire avec. Dans ce match, on n'a rien lâché mais il va falloir continuer comme ça pour s'en sortir. Cette défaite nous fait mal, on est déçu. Il y a des saisons comme ça, il ne faut pas lâcher et on va s'en sortir. On a eu des situations dangereuses, on n'a pas réussi à égaliser mais il faut garder le positif". Jonathan Delaplace, milieu de terrain du SM Caen