Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Ligue 1 (J29) - La mise au point du gardien montpelliérain Benjamin Lecomte avant le déplacement à Lyon

samedi 16 mars 2019 à 17:32 - Mis à jour le samedi 16 mars 2019 à 17:36 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

Une semaine après son nul (2-2) contre Angers, le Montpellier Hérault se déplace à Lyon ce dimanche pour la 29e journée de Ligue 1. "Un tournant comptable" pour le gardien pailladin Benjamin Lecomte, très remonté au sujet des reports de matchs.

Le gardien montpelliérain met les choses au clair avant le déplacement à Lyon
Le gardien montpelliérain met les choses au clair avant le déplacement à Lyon © Maxppp - Jean-Michel Mart

Montpellier, France

Il ne voulait pas parler après l'immense déception contre Angers et ce match nul (2-2) concédé à la toute fin alors que Montpellier menait 2-0 en supériorité numérique. La déception digérée, Benjamin Lecomte met les choses au clair avant de défier Lyon ce dimanche sur sa pelouse. Le coup d'envoi à 14h30 en direct sur France Bleu Hérault.

Son coup de gueule contre les reports 

Le MHSC est moins bien depuis le début 2019. C'est indéniable. Les blessures, les reports de matchs et les mauvaises performances à domiciles laissent imaginer un scénario similaire à l'an passé. "Pour moi ce n'est pas de la fatigue physique" clame tout de suite Benjamin Lecomte. "On court souvent plus que l'adversaire dans nos rencontres. Seulement il faut savoir où ou comment courir. Si on n'est pas ensemble on y arrivera pas" précise le gardien montpelliérain. 

Quel est le problème alors ? Pointés du doigt à de nombreuses reprises pas l'entraîneur du MHSC, les reports des matchs du club héraultais passent très mal au sein de l'effectif. "Il y a de l'usure psychologique liée à l'enchaînement des matchs et des reports. On a l'impression de ne pas du tout faire le même calendrier que les autres. Toi tu es le week-end avec ta famille, tu vois tout le monde jouer et toi bizarrement tu joues le mardi alors que tu n'as pas à le faire. Le problème c'est que sa tombe souvent sur Montpellier cette année et c'est frustrant" ajoute Benjamin Lecomte.

"Bizarrement tu joues le mardi alors que tu n'as pas à le faire. Le problème c'est que sa tombe souvent sur Montpellier"

Le coup de gueule de Benjamin Lecomte suite aux nombreux reports des matchs

Un tacle aux coéquipiers ?

Presque dans l'obligation de ramener un résultat de Lyon pour rester dans la course à l'Europe, le Montpellier Hérault n'entame pas cette dernière ligne droit de la meilleure des manières. "On ne lâchera pas de toute façon" affirme Benjamin Lecomte. Le gardien du MHSC est tout de même conscient que le déplacement à Lyon, le troisième de Ligue 1, s'avère décisif. "C'est un match à ne pas manquer au niveau comptable. Après Montpellier n'a pas l'effectif de Marseille, Lyon ou Rennes, le nôtre est restreint. Quand on perd un joueur, on fait appel à un jeune. Il faut que les remplaçants nous apportent ce qu'on a du mal à faire. Aujourd'hui on ne l'a plus ce qui nous met en danger" souligne Benjamin Lecomte.

"Il faut que les remplaçants nous apportent ce qu'on a du mal à faire. Aujourd'hui on ne l'a plus, ce qui nous met en danger"

"J'espère qu'on va tous tirer les conclusions du match d'Angers"'

Der Zak plus cash

Sur l'implication et l'apport de quelques joueurs de l'effectif, l'entraîneur du Montpellier Hérault livre ses impressions : "certains joueurs ont d'autres pensées. On a un objectif commun et s'il y en a qui sortent des objectifs c'est plus difficile. Il y a toujours un petite maillon qui manque."