Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Montpellier Hérault : toute la saison 2017-18

LIGUE 1 (J34) - Le rêve européen s'éloigne pour Montpellier

dimanche 22 avril 2018 à 21:37 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

Le Montpellier Hérault a perdu ce dimanche à Nice (1-0). Un mauvais résultat dans la course à l'Europe puisque la cinquième place est désormais à quatre points. Réaction obligatoire pour encore espérer vendredi soir contre Saint-Etienne.

Le défenseur pailladin Pedro Mendes à la lutte avec Samuel Le Bihan
Le défenseur pailladin Pedro Mendes à la lutte avec Samuel Le Bihan © Maxppp - Sébastien Botella

Montpellier s'est incliné ce dimanche à Nice (1-0) lors de la 34e journée de Ligue 1. Les footballeurs héraultais n'avaient plus perdu deux matchs de suite depuis fin août (Dijon et Toulouse). 

Ce deuxième revers de suite complique sérieusement les ambitions européennes des montpelliérains. Le MHSC est 8e de Ligue 1 à quatre points de la cinquième place.

Défense à quatre

On ne pourra pas reprocher à Michel Der Zakarian de tenter. L'entraîneur pailladin a laissé de côté sa traditionnelle défense à cinq contre Nice pour passer à quatre derrière (Mukiele, Hilton, Mendes, Congré). 

Le but pour l'OGC Nice interviendra à la 59e minute sur une perte de balle de Nordi Mukiele. Le milieu Pierre Lees-Melou d'une frappe à l'extérieur de la surface trompera Lecomte. 

Sans ailes Montpellier ne vole plus

Sans Jérôme Roussillon et Ruben Aguilar, Montpellier a peiné dans la construction du jeu. Les deux latéraux apportaient beaucoup offensivement et leur absence s'est vraiment fait sentir dimanche contre Nice.

Les footballeurs pailladins devront vite réagir vendredi soir à la Mosson contre Saint-Etienne pour éviter que la flamme européenne ne s'éteigne définitivement.

"Si on ne bat pas Saint-Etienne, c'est mort" Michel Der Zakarian

La classement