Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% DFCO

Ligue 1 (J5) : DFCO - Montpellier, pour que "la mayonnaise prenne"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le DFCO, lanterne rouge au classement, veut sortir la tête de l'eau face à Montpellier, dimanche 27 septembre 2020, pour la 5e journée de Ligue 1. La tâche s'annonce rude face à une équipe en forme, même si le club prône un discours rassurant.

Dans un froid glacial, le DFCO avait obtenu le match nul la saison passée face au MHSC
Dans un froid glacial, le DFCO avait obtenu le match nul la saison passée face au MHSC © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Le DFCO veut en finir avec cette spirale négative qui gangrène le club depuis le début de saison. Dijon, lanterne rouge de Ligue 1, aucun point au compteur, reçoit Montpellier, 3e avant cette 5e journée de championnat, au Stade Gaston Gérard - coup d'envoi 15 heures. Dijon veut répéter le scénario de la saison passée, en décrochant au moins le point du nul et se rêve à nouveau en tombeur de "gros". Le DFCO pourra en tout cas compter sur un effectif (presque) au complet, dans lequel on note le retour tant attendu de Mama Baldé. 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point 

On ne sait pas si l'entraîneur du DFCO Stéphane Jobard est amateur de Jean de La Fontaine, mais la morale de la fable "Le lièvre et la tortue" colle bien au discours volontairement rassurant du club : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Comme l'an passé, le DFCO a perdu ses quatre premiers matchs. "Il y a un gros copier-coller, jusqu'au-boutiste puisqu'il va jusqu'au nombre de buts marqués et encaissés. Il faut qu'on garde confiance, indique Jobard. Je n'ai pas senti mes joueurs perturbés cette semaine, j'ai la sensation de plus en plus d'une prise de conscience, d'une implication accrue. On cherche un match déclic, on court après, et j'ai la sensation que mes joueurs mettent ça en oeuvre pour aller le chercher ce week-end"

Comme la presse n'a plus accès aux entraînements, tous à huis-clos à cause du coronavirus, on est donc bien obligé de croire sur parole le milieu de terrain Didier Ndong quand il abonde : "On a une bonne ambiance, le moral se porte bien. On savait à quoi s'attendre avec des joueurs qui arrivent à peine, même si on ne s'attendait pas à un début de championnat aussi difficile"

"Je ne suis pas inquiet, on a eu des blessures, des joueurs positifs au covid, des recrues qui arrivent. Je sais que la mayonnaise va prendre, il n'y a pas le feu" - Didier Ndong 

Qui pour garder la cage ? 

Au delà du mauvais début de saison sur le plan comptable, l'autre question qui agite le DFCO c'est l'avenir de son gardien de but Alfred Gomis, courtisé par Rennes et proche d'un départ. A la question, "qui sera dans la cage dimanche?", Stéphane Jobard a répondu ironiquement :  "Un gardien de but, il aura des gants"

Le Sénégalais est en tout cas dans le groupe convoqué pour dimanche. "Gomis s'est entraîné vendredi, il sera dans le but dimanche ... pour l'instant. Il est sollicité par Rennes, il est très appliqué et avec le sourire, a continué l'entraîneur du DFCO. C'est la réalité du marché et de ce mercato à rallonge, on y est soumis. Je tiens à souligner le comportement d'Alfred, ça l'impacte, ça le fait réfléchir, mais sur le terrain à l'entraînement, il est avec nous à 200%. Forcément ça doit cogiter". Alex Runarsson parti pour Arsenal, le DFCO a d'ores et déjà recruté le Suisse Anthony Racioppi, 21 ans, qui évoluait à l'Olympique Lyonnais. Yannis Clementia (OGC Nice) a également été mis à l'essai. 

Montpellier, redoutable offensivement 

Montpellier, "pas l'adversaire idéal pour retrouver la confiance", note Stéphane Jobard. Il faut dire que le MHSC est en verve depuis le début de la saison, meilleure attaque de Ligue 1 avec 10 buts, emmené par son trident magique Laborde-Delort-Savanier. "J'avais déjà été impressionné l'année dernière par leur potentiel offensif et leur complémentarité, souligne le coach. Ils ont une animation offensive rodée, un ensemble hermétique, je les trouve très complets". Une lueur d'espoir : le MHSC a remporté ses trois victoires cette saison à domicile à la Mosson, et a connu son seul revers en déplacement à Rennes. Lueur d'espoir (bis) au regard des statistiques : la dernière fois que Montpellier s'est imposé à Dijon, c'était en 2008 - en Ligue 2. 

Welcome back, Mr Mavididi ? 

Autre élément qu'on va scruter dans ce match : le retour de Stephy Mavididi à Gaston Gérard. Le jeune attaquant anglais, prêté à Dijon l'an dernier, était parti avec fracas à l'intersaison pour Montpellier, après avoir annoncé qu'il quittait la Bourgogne pour rejoindre ... l'Angleterre. Auprès de certains supporters, ça ne passe toujours pas. Du côté du club, en revanche, la pilule semble digérée. "On était un peu déçus par le décalage entre son discours et ce qu'il s'est passé, mais c'est le jeu des transferts, indique le pragmatique Stéphane Jobard. Il n'y a pas que l'aspect sentimental qui guide les choix". Mavididi ne s'est pour l'instant pas imposé dans l'Hérault, avec 37 petites minutes jouées depuis le début de la saison.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess