Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue 1 (J7) | Le Stade de Reims n'a pas fait le poids face au PSG (1-4)

Par

Paris, à sa main, a logiquement contraint le Stade de Reims à s'incliner lourdement en clôture de la 7e journée de L1. Si les Rémois ont fait illusion en début de match, ils ont ensuite payé cash leurs erreurs. Des vagues moins tranchantes après la pause ont permis aux Rémois d'exister un peu plus.

Ghislain Konan aura souffert face à Neymar et les attaquant parisiens Ghislain Konan aura souffert face à Neymar et les attaquant parisiens
Ghislain Konan aura souffert face à Neymar et les attaquant parisiens © Maxppp -

Pour la première fois cette saison, le PSG a été mené sur sa pelouse. Une illusion qui aura duré 2 minutes et 46 secondes. En récupérant la balle très haut dans le camp parisien, Ghislain Konan créait un décalage pour Pablo Chavarria. Son centre en retrait pour Xavier Chavalerin refroidissait le Parc. La climatisation s'est vite inversée. A peine 3 minutes après l'ouverture du score, Edinson Cavani enrhumait la défense rémoise et lobait Edouard Mendy. Le début d'une soirée qui fut longue pour les Rémois. Démarrée sur un gros rythme, la rencontre, était vite dominée par les Parisiens. Et si Marquinhos manquait sa tête à la réception d'un corner, Neymar, lui ne manquera pas de convertir le penalty provoqué par Edinson Cavani après un contact avec Ghislain Konan.

Publicité
Logo France Bleu

Difficile pourtant de reprocher aux Rémois leur implication. Leur envie de bien faire est notable. Mais Paris allait trop vite, supérieur dans la vitesse d'exécution et la prise de décision. Et quand, la défense tient, c'est le malheureux Edouard Mendy qui se rend coupable d'une sortie hasardeuse. Chaque erreur est fatale. La dernière en première mi-temps est exploitée par Edinson Cavani. Le retour des vestiaires est bien plus consistant pour les protégés de David Guion, aidés il est vrai par une baisse d'intensité du PSG. Si Thomas Meunier inscrivait vite un 4e but, les entrées de Mathieu Cafaro et Hassane Kamara ont apporté un second souffle à des Marnais qui n'ont jamais lâché. Si la sensation d'impuissance est parfois désarmante, le Stade de Reims a tout de même tenté. De quoi permettre quelques espoirs contre Bordeaux dès samedi. Le futur adversaire du Stade de Reims, quoique fringant, sera sûrement plus abordable. Ce soir, il y avait plusieurs classe d'écart.

A Paris (Parc des Princes), le Paris Saint-Germain bat le Stade de Reims 4-1

  • Mi-temps : 3-1
  • Spectateurs :
  • Arbitre : M.  Olivier Thual
  • Pelouse : bonne
  • Temps : clair
  • Buts - Cavani (5e, 44e), Neymar (24e, sp), Meunier (55e) pour Paris ; Chavalerin (2e) pour Reims
  • Avertissements - au Rémois Alaixys Romao (39e)
  • Paris SG : Buffon - N'Soki, Thiago Silva (c), Marquinhos, Dagba (Meunier, 22e), Verratti, Rabiot (Di Maria, 65e), Draxler (Nkunku, 58e), Diaby, Neymar, Cavani. Entr. : Thomas Tuchel
  • Reims : Mendy - Konan, Abdelhamid, Engels, Métanire - Romao (c) (Mbemba, 81e), N'Dom, Chavalerin, Oudin (Kamara, 61e), Ojo, Chavarria (Cafaro, 70e). Entr. : David Guion
-
-
-
-
-
loading
loading
Publicité
Logo France Bleu