Football

Ligue 1 (J9) - Caen retombe dans ses travers à Montpellier (2-3)

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) samedi 15 octobre 2016 à 22:14

Les Caennais ont couru après le ballon et le score à Montpellier, trop souvent pour éviter la défaite (3-2).
Les Caennais ont couru après le ballon et le score à Montpellier, trop souvent pour éviter la défaite (3-2). © Maxppp - Richard de Hullessen

Le Stade Malherbe de Caen s'est incliné à Montpellier (3-2) pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. Menés par trois fois, les hommes de Patrice Garande ont su revenir, mais seulement deux fois. Insuffisant. Montpellier double le SMC à la différence de but. Caen glisse à la 15ème place.

Le Stade Malherbe de Caen avait l'occasion d'accrocher le bon wagon et de se donner une bouffée d'air en cas de succès à Montpellier. C'est raté ! Face à des Héraultais incapables de gagner depuis deux mois et sept rencontres, les Caennais ont été trop attentistes et ont réagi plutôt qu'agi. Même réduit à dix, sévèrement à vingt minutes de la fin, le MHSC a eu le mérite de ne jamais lâcher et empoche trois points salvateurs et, au final, mérités.

Entame catastrophique

Les Caennais ne retiennent pas les leçons. Déjà plus mauvaise équipe de Ligue 1 sur la première demi-heure, les coéquipiers de Rémy Vercoutre concèdent l'ouverture du score dès la deuxième minute. Sur une contre-attaque éclair orchestrée par Boudebouz et Ninga. L'attaquant tchadien se présente sur la gauche de la surface, repique et enroule sa frappe. Un tir légèrement dévié par Alaeddine Yahia qui termine dans la lucarne opposée avec l'aide de la barre (1-0, 2').

Caen a le mérite de réagir dans la foulée. Sur un coup franc de Julien renvoyé plein axe, Jonathan Delaplace reprend de volée. Son tir dévissé est remisé au centre par la tête de Damien Da Silva. Au duel avec Geoffrey Jourdren, Alaeddine Yahia s'impose et égalise de la tête (1-1, 8'). Avant la pause, Mounié et Samson sont mis en échec par Rémy Vercoutre.

Caen court encore après le score...

L'entame de deuxième période est équilibrée. Hervé Bazile remplace Yann Karamoh, auteur d'une prestation très moyenne après dix jours avec les U19 français. Mais c'est Montpellier qui reprend l'avantage, Steve Mounié croisant sa tête (2-1, 65'). Là encore, Caen réagit dans la foulée. Ismael Diomandé intercepte un mauvais dégagement plein axe de Vanden Borre. L'ivoirien transmet à Hervé Bazile, dont le centre trouve la tête d'Ivan Santini. Sa reprise lobée trompe Geoffrey Jourdren, un peu avancé (2-2, 69').

Quelques instants plus tard, Steve Mounié écope d'un deuxième carton jaune pour une charge aérienne sur Alaeddine Yahia. Son expulsion est très sévère (73'). Montpellier doit finir en infériorité numérique alors que Caen tente de faire la décision. Pourtant, les Héraultais vont trouver la faille. Sur un long ballon de Saint-Ruf mal jugé par Damien Da Silva, Ninga file au but et trompe Rémy Vercoutre d'un tir en force (3-2, 77').

Sonné, Caen ne reviendra pas, Jourdren n'aura même pas un arrêt à effectuer. Après un mois de septembre sombre (3 défaites et un nul), un victoire étriquée et chanceuse contre Toulouse (1-0), les Caennais démontrent qu'ils sont encore fébriles malgré une volonté de bien faire et un match correct, le premier à l'extérieur où ils inscrivent deux buts cette saison. Toutefois, les erreurs individuelles ont pénalisé une prestation collective d'assez bonne facture. Il faudra relever la tête contre deux européens, Saint-Etienne et Nice l'invaincu, pour espérer passer un hiver au chaud.

Les réactions

"J'ai de la colère parce qu'on doit au moins revenir avec un match nul. On a eu cinq premières minutes catastrophiques. Après l'égalisation, on a dominé les débats. Notre deuxième mi-temps est catastrophique ! Sans que ce soit un match très abouti, on revient à 2-2, on est en supériorité numérique, on ne doit jamais prendre de but. Ma colère est là, on doit au moins revenir avec un point". Patrice Garande, entraineur du SM Caen.

"Cette défaite-là fait mal, on n'a pas le droit ! Je ne vais pas dire que c'est une faute professionnelle mais il va falloir qu'on se réveille sinon on va au devant de grandes désillusions. Il va falloir arrêter de parler et agir. On joue une équipe dans le dur, comme nous, et on la remet à flots. Il faut que tout le monde se réveille, 9 matchs, 17 buts encaissés, c'est pas possible, on va vers une saison galère. Il va falloir se réveiller très, très vite !" Alaeddine Yahia, défenseur du SM Caen

"On est frustrés parce qu'on sent qu'on est passé à côté de quelque chose. A dix, ce n'est pas normal qu'ils reprennent l'avantage. On aurait pu au moins ramener le nul, c'était le minimim. C'est un gros coup d'arrêt, parce que les défaites précédentes, (dans le jeu) on avait fait le nécessaire pour ne pas les perdre, on avait été meilleurs. Là, on devait faire mieux, on avait tout pour et on ne l'a pas fait". Damien Da Silva, défenseur du SM Caen.

Partager sur :