Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Jocelyn Gourvennec n'est plus l'entraîneur des Girondins de Bordeaux

jeudi 18 janvier 2018 à 10:04 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu

Le club a annoncé ce jeudi matin s'être séparé de son entraîneur. Dans l'attente de son successeur, c'est le préparateur physique Eric Bedouet qui prend en charge l'équipe professionnelle. Retour sur le parcours du technicien en Gironde.

Après un début de saison encourageant, Joceleyn Gourvennec n'a pas réussi à stopper la dégringolade.
Après un début de saison encourageant, Joceleyn Gourvennec n'a pas réussi à stopper la dégringolade. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

La décision est tombée peu avant 10 heures. Dans un communiqué, le club annonce que le technicien breton a été démis de ses fonctions après avoir concédé mardi face à Caen (0-2) une septième défaite lors des huit derniers matches. 

Jocelyn Gourvennec quitte donc les Girondins sur un bilan très contrasté : il a dirigé 71 matchs sur le banc bordelais, pour 28 victoires, 19 nuls, et 24 défaites. Pourtant, à son arrivée au printemps 2016, il devait aider Bordeaux à franchir un cap. Et était présenté comme l'entraîneur français qui monte. 

Juin-Décembre 2016 : promesses puis morosité

Jocelyn Gourvennec aux côtés de Jean-Louis Triaud, lors de sa présentation à la presse en juin 2016. - Radio France
Jocelyn Gourvennec aux côtés de Jean-Louis Triaud, lors de sa présentation à la presse en juin 2016. © Radio France - Stéphanie Brossard

Lorsqu'il débarque en Gironde, juste avant l'Euro 2016, Jocelyn Gourvennec débarque avec l'étiquette du futur rand entraîneur français, qui a emmené l'En Avant Guingamp du National à l'Europa League. "L'objectif des Girondins est de retrouver le haut de tableau", dit-il à l'époque. Et le recrutement est ambitieux, avec l'arrivée de deux anciens internationaux français, Jérémy Toulalan (AS Monaco) et Jérémy Ménez (Milan AC). Auxquels il faut ajouter les arrivées en prêt de Yousssouf Sabaly (PSG) et du Polonais Igor Lewczuk. 

Jérémy Ménez aura finalement été un flop. - Radio France
Jérémy Ménez aura finalement été un flop. © Radio France - Florence Pérusin

Après de bons débuts, les résultats sont en dent de scie, dans l'immuable 4-4-2 que l'entraîneur a apporté dans ses valises de Guingamp. Malgré une belle victoire à Lyon (1-3, avec un but de Ménez), les Girondins soufflent le chaud et le froid, perdant trois fois à domicile. Et terminent l'année 2016 sur une série de cinq matchs sans victoire en championnat, dont une raclée (0-4) infligée par le futur champion de France Monaco, au Matmut Atlantique. Les Marine et Blanc sont 10e de Ligue 1 à la trêve. 

Janvier - Mai 2017 : changement tactique et remontée

Les Bordelais en marche vers la remontée, début 2017. - Maxppp
Les Bordelais en marche vers la remontée, début 2017. © Maxppp - Maxppp

Si l'année 2017 débute par un retard de l'attaquant Diego Rolan, resté chez lui, en Uruguay, elle marque surtout un changement tactique. Exit le 4-4-2, place au 4-3-3, avec Jérémy Toulalan positionné juste devant la défense. Combiné à un stage sur l'île de Ré qui a "ré-oxygéné l'équipe" et à l'arrivée de l'ancien Guingampais Younousse Sankharé, cela va re-booster une équipe en manque de confiance. 

Jusqu'à la fin de la saison, en championnat, seuls les trois premiers de Ligue 1, le Paris SG, l'AS Monaco et l'OGC Nice réussiront à battre les hommes de Jocelyn Gourvennec. Emmenées par leur trio d'attaque baptisé la KLM (Kamano-Laborde-Malcom), ils enchaîneront quelques beaux succès en Ligue 1 (0-4 à Caen, 5-1 contre Montpelllier), et deux parcours honnêtes en Coupe, avec une demie finale en coupe de la Ligue, et un quart de coupe de France. Une remontée qui les emmène jusqu'à la 6e place du championnat. Et qui leur permettra de se qualifier pour l'Europa League, grâce à la victoire du PSG en coupe de France. 

Jocelyn Gourvennec aura su emmener ses joueurs jusqu'à la Coupe d'Europe.  - Maxppp
Jocelyn Gourvennec aura su emmener ses joueurs jusqu'à la Coupe d'Europe. © Maxppp - Maxppp

Juin-Août 2017 : un mercato onéreux

Pour la première fois, Jocelyn Gourvennec a entièrement la main sur un mercato sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Première décision forte, le départ du gardien emblématique Cédric Carrasso, dont le contrat ne sera pas prolongé, et qui sera peiné de ne pas pouvoir dire au revoir aux supporters. Il est remplacé par Benoît Costil, international français, qui arrive gratuitement en provenance de Rennes. Dans le sens des départs, un autre joueur de caractère, Nicolas Pallois est poussé vers la sortie, à Nantes. Jérémy Ménez, devenu remplaçant en fin de saison, quittera lui le club pour la Turquie. Le jeune Adam Ounas est lui vendu pour une belle somme, 12 millions d'euros aux Italiens de Naples. 

Nicolas De Préville a signé poru 10 millions d'euros. - Radio France
Nicolas De Préville a signé poru 10 millions d'euros. © Radio France - Arnaud Carré

Toutes les arrivées ensuite seront choisies par Jocelyn Gourevennec : le milieu de terrain danois Lukas Lerager, déjà désiré à l'hiver, l'attaquant Guingampais Alexandre Mendy, le milieu Brésilien Otavio, et le transfert définitif des deux défenseurs Youssouf Sabaly et Vukasin Jovanovic. Ils seront suivis, dans les dernières heures du mercato, par Jonathan Cafu et Nicolas De Préville, pour respectivement 7 et 10 milllions d'euros. Autres choix forts : replacer Jérémy Toulalan en défense centrale, et conserver le Brésilien Malcom, très convoité. 

Août 2017 - Janvier 2018 : le show puis l'effroi

Les Bordelais éliminés de l'Europa League par Videoton. - Maxppp
Les Bordelais éliminés de l'Europa League par Videoton. © Maxppp - Maxppp

C'est d'abord un immense accident de parcours qui attend les hommes de Jocelyn Gourvennec : une élimination surprise dès leur entrée en lice en Europa League, contre les modestes Hongrois de Viedoton. Une immense déception, pour des joueurs qui ont cravaché toute l'année précédente pour s'y qualifier, et qui marquera peut-être davantage l'équipe que prévu.  Parce qu'ensuite, le rebond est spectaculaire : avant de se rendre à Paris, le 30 septembre, Bordeaux n'a pas perdu en championnat, et est troisième de Ligue 1.  Dans le sillage d'un excellent Malcom, les Girondins veulent alors croire au podium. 

Neymar et les Parisiens ont fait beaucoup de mal aux Girondins. - Maxppp
Neymar et les Parisiens ont fait beaucoup de mal aux Girondins. © Maxppp - Maxppp

Sauf que l'armada parisienne corrige Bordeaux (6-2) : et les précipite dans l'abîme. Depuis, les Girondins n'ont gagné que deux fois en 15 matchs, contre Saint-Etienne et à Troyes. Une période marquée par plusieurs défaites humiliante, notamment à domicile, où Strasbourg (0-3) et Montpellier (0-2) sont venus punir les hommes de Jocelyn Gourvennec. Les dirigeants bordelais lui avaient toujours manifesté leur confiance. Jusqu'à donc, la défaite contre Caen, ce mardi.