Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : l'Amiens SC en quête de confirmation

lundi 6 août 2018 à 6:05 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

Dimanche, à Lyon, l'Amiens Sporting Club débutera sa deuxième saison consécutive en Ligue 1 de football. Après un exercice 2017 / 2018 aussi surprenant que réussi (13e place), les Picards veulent confirmer et tenter de se maintenir à nouveau.

Prince Gouano et Régis Gurtner lors du match amical (1-1) contre Saint-Etienne au Touquet
Prince Gouano et Régis Gurtner lors du match amical (1-1) contre Saint-Etienne au Touquet © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

Après avoir déjoué tous les pronostics la saison dernière, Amiens s'attaque à son deuxième exercice consécutif en Ligue 1 de football. L'ASC débute cette saison 2018 / 2019 par un déplacement périlleux à Lyon, dimanche à 15 heures. Le club Picard ne cache pas sa volonté de se construire au plus haut niveau Français mais sait aussi que confirmer ne sera pas chose aisée. Surtout que les départs, dont celui de Gaël Kakuta se sont multipliés pendant l'intersaison.

Le président dégonfle la pression

L'idée circule avec insistance dans le football de haut niveau : lorsqu'un promu se maintient c'est souvent plus compliqué de rééditer l'exploit la saison qui suit. Le président de l'Amiens SC, Bernard Joannin ne reprend pas forcément cette maxime et préfère dégonfler la pression autour de son club. "Que ce soit en Ligue 2 ou l'an dernier en Ligue 1, je donnais des objectifs d'atteinte d'excellence. Notre objectif c'est toujours d'essayer de s'améliorer, de progresser", détaille Bernard Joannin qui ne prononce pas le mot maintien dans sa liste d'objectifs.

Fini l'effet de surprise

Tous savent, au sein du club que cette nouvelle saison sera compliquée. "Une évidence quand vous êtes Amiens", rappelle l'entraîneur Christophe Pelissier. Le vice président de l'ASC ne dit pas le contraire. Pour Luigi Mulazzi, Amiens doit "faire ses preuves". Et il ajoute "on ne peut pas dire que parce que l'on a passé une saison, on a tout gagné". Pour Luigi Mulazzi, l'équipe Picarde ne bénéficiera plus de l'effet de surprise qui lui a profité la saison dernière. "Donc cette seconde saison sera plus difficile", conclut-il.

Luigi Mulazzi, vice président de l'Amiens SC

Un avis partagé par bon nombre de supporters de l'Amiens SC. Fabien Reinert, de l'association Tribune Nord Amiens rappelle que "tout le monde pensait battre Amiens facilement la saison dernière. Cette année tout le monde sait comment va se passer le match contre l'ASC". 

Une idée reçue ?

Pour un autre polémiste de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie, la difficulté de la deuxième saison est en revanche "de l'ordre de l'idée reçue". Romain Pechon, journaliste du site internet Le 11 Amiénois rappelle que "statistiquement, neuf équipes sur dix qui disputent une deuxième saison au sein de l'élite se maintiennent". 

Romain Pechon insiste : "Même si Amiens est désormais attendu, que l'on connaît les forces et les faiblesses, que l'effet de surprise est passé, l'ASC peut réussir à se maintenir".

Effectif 2018 / 2019 de l'Amiens SC

  • Gardiens : Régis Gurtner, Matthieu Dreyer, Gauthier Banaziak
  • Défenseurs : Prince Gouano, Khaled Adenon, Oualid El Ajjam, Bakaye Dibassy, Jordan Lefort, 
  • Milieux de terrain : Thomas Monconduit, Guessouma Fofana, Eddy Gnahoré, Bongani Zungu, Madih Talal, Quentin Cornette
  • Attaquants : Moussa Konaté, Seybou Koita, Brigthon Labeau, Juan Otero, Stiven Mendoza